De l’évaluation du projet d’une ICO…

De l’évaluation du projet d’une ICO…

Apprendre & comprendre
17 février 2018 par CanardCoinCoin

Avec l’essor des crypto-monnaies, de nombreux acteurs se sont spécialisés dans l’analyse des différents projets sur le marché. Ces analyses alimentent les conversations sur les réseaux sociaux et tout le monde s’essaie à évaluer au plus juste la fiabilité des projets ayant déjà émis leur crypto-monnaie, ou ceux qui réalisent en ce moment même une ICO. Les évaluations sont généralement basées sur des données facilement accessibles par quiconque ayant une connexion internet et un peu de temps devant lui. Cependant, pour saisir le potentiel réel d’une crypto-monnaie, il est nécessaire de ne pas s’en tenir qu’au discours marketing, à la réputation de l’équipe, aux promesses audacieuses et aux concepts sophistiqués. Une vue d’ensemble doit être réalisée.

C’est bien souvent l’aspect technique d’un projet crypto qui est le plus révélateur de son potentiel et qui présente également le plus d’obstacles. Les détails techniques ne sont pas seulement complexes, mais aussi bien souvent complètement inaccessibles pour les non-experts. Pourtant, une analyse précise et une évaluation objective de la qualité technique d’un projet sont cruciales pour différencier les projets brillants capables d’aboutir à de véritables avancées de ceux qui n’offrent qu’un charabia technique. Ces derniers peuvent bien souvent semer la confusion dans l’esprit des investisseurs potentiels en utilisant un jargon proche de la science-fiction, à laquelle ils appartiennent en définitive.

Le site internet Yet Another ICO se moque de cette situation en proposant de générer automatiquement des slogans pour des ICO. On y génere des slogans volontairement exagérés :

  • La première plateforme SaaS basée sur Ethereum pour les imprimantes 5D
  • First POW-based chatbot to manage  IIoT (~Premier robot de messagerie basé sur de la preuve de travail pour gérer l’internet industriel des objets). coinhamster.io
  • Première application mobile de sécurité pour gérer les robots industriels. tokendonkey.io
  • Premier réseau neuronal utilisant la réalité augmentée pour l’internet des objets. exchangesandpiper.io
  • Premier cloud Big Data cognitif pour la réalité augmentée

Ironiquement, derrière certains de ces slogans automatiquement générés, nous pourrions imaginer des débuts de concepts réalisables. L’impact du slogan a son importance. Mais une phrase accrocheuse et volontairement hype ne suffit pas à juger de la qualité du projet, sa réalisation et l’existence d’un marché.

.

L’étude systématique de la qualité technique des algorithmes tels que présentés dans le livre blanc, mais également tels qu’implémentés concrètement dans le code source, est un aspect très important pour comprendre l’essence d’un projet basé sur la technologie des registres distribués. Et la lecture du code reste cependant réservé à un public capable de le lire et d’en comprendre les implications. Le facteur humain ne doit pas être ignoré pour autant. L’environnement de développement doit être examiné avec soin et quelques questions simples peuvent mettre en lumière le sérieux d’un projet :

  • Est-il le fait d’une seule personne ou d’une collaboration ?
  • Est-il porté par une équipe dédiée ou ouverte à la participation d’acteurs externes ?
  • Est-il développé à plein temps et dûment financé ou développé comme hobby ?
à lire aussi :  [Vidéo TEDxLyon] La Blockchain : réinventer les rapports de confiance

Beaucoup d’autres questions de la sorte doivent se poser.

Bien entendu, il n’est pas question d’omettre les métriques du code source plus générales qui s’appliquent à tous les projets logiciels, à savoir : le suivi des dysfonctionnements, les tests, la quantité de commentaires, la documentation, les tests unitaires, la modularité du code, le nombre d’embranchements sur Github, etc. Un actif n’est pas forcément révolutionnaire parce qu’une célébrité l’a soutenu sur Twitter (en particulier un chanteur ou acteur), et les aspects profondément innovants d’un projet sont difficilement explicables en 280 caractères.

John McAffe, personnalité importante dans les crypto-monnaie se fait fréquemment moquer pour ses recommandations d’ICO qu’il publie sur son compte twitter. Toutefois, on rappellera, que les personnes qui essaient de le discréditer sont-elles, elles aussi, légitimes à juger de la qualité d’un projet ? C’est ainsi, que l’incertitude peut prospérer. Mais une personne experte a davantage de poids.

McAffee s’en explique :

Nota: Nous vous avions récemment parlé du rôle de la sagesse des foules dans la décentralisation, vous pouvez y lire comment la décentralisation peut améliorer, dans un cas analogue, l’évaluation des compétences d’un demandeur d’emploi.

De nombreux projets tiennent un discours volontairement exagéré ou anéantissent l’aspect décentralisé de leur monnaie en s’appuyant sur des points de contrôle centralisés. Pourtant, l’indépendance vis-à-vis d’une autorité unique et corruptible est l’un des principes fondamentaux des crypto-monnaies. Décentralisation ! Une évaluation sérieuse doit également explorer la justesse mathématique sous-jacente aux formules et algorithmes d’un projet, particulièrement si elles peuvent donner lieu à une vérification formelle. Par exemple, le système de consensus réparti de Ripple est supposé sûr, mais n’est pas prouvé comme tel, alors que celui de Stellar peut être prouvé sûr ou non sans aucune ambiguïté. D’autres projets encore ne s’en inquiètent tout simplement pas et multiplient les hypothèses mathématiques fausses. En d’autres mots, il nous faut en demander bien plus pour faire des analyses de crypto-monnaies.

La présence d’un Produit Minimum Viable (MVP) s’avère également être une étape importante d’un projet. Ce MVP est la première concrétisation d’un concept. Et, dans la cadre de la réalisation d’une ICO, la sortie du MVP est un événement très attendu par les détenteurs de jetons, ou futurs détenteurs. Ce MVP est parfois disponible avant le début de la collecte de fonds, ou alors planifié de façon claire dans le livre blanc pendant où juste après la fin de la période d’achat.

Et plus généralement, il est important de vérifier si le projet réalise bien ses objectifs tels qu’illustrés sur le site de l’ICO et dans le livre blanc. Chaque franchissement d’étape doit faire l’objet d’une bonne communication auprès du public, et chaque retard doit être justifié. La transparence dans la communication est un élément clé pour rassurer les investisseurs.

à lire aussi :  [ICO] Cryptics : prédiction des marchés de crypto-monnaies basée sur l’IA

Heureusement, ce travail d’évaluation d’un projet est en partie déjà réalisé, et consultable. (mais votre jugement éclairé doit toujours primer) Citons différentes initiatives actuellement disponibles ou à venir.

Les « ICO listing » sont des sites qui listent les ICO. Certains d’entres eux permettent d’obtenir des indices de fiabilité :

  • Des notes. Elles peuvent êtres globales ou thématiques (popularité, risque, etc), réalisées par l’équipe du site ou par des utilisateurs. Icorating peut donner une note positive/stable, ici pour TheAbyss dont nous vous parlions..
  • Profilage de l’équipe : voir les ICO auxquels ils ont déjà participé. Ces même experts peuvent à leur tour donner une note, plus légitime donc, pour une ICO. Comme le présente ICOBench.
  • Rapport bref ou plus complet sur l’ICO (d’une page à plusieurs)

De façon plus globales, réaliser un rapport d’audit est finalement à la fois la façon la plus fiable, mais aussi la plus longue à réaliser, et la plus longue à lire. Il serait déraisonnable de participer à une ICO, en tout cas pour un gros montant, en ne se basant que sur une phrase accrocheuse. C’est du boulot ! Et idéalement le rapport ne devrait être réalisé que par des experts.

Réaliser de tels rapports est le projet d’Otcrit, présenté récemment, qui permet la contribution d’experts salariés et free-lances externes avec des rapports systématiquement examinés et évalués par des tierces parties. Leur objectif est de fédérer ceux qui sont animés par le désir de voir les crypto-monnaies réellement utiles adoptées de par le monde et donc évaluer les projets pour ne retenir que ceux qui sont sérieux. L’évaluation à plusieurs permettra également de réduire la subjectivité et de garantir plus de précision dans les métriques.

En procédant de la sorte Otcrit souhaite également mettre en place sa plateforme d’échange de monnaie virtuelle en n’y listant sur les projets positivement validés par la communauté d’experts. Agissant de la sorte, ils diminueront leur risque et donc peuvent offrir gratuitement l’ajout de ces crypto-monnaies dans la plateforme d’échange. L’objectif principal de ces évaluations plus sophistiquées est clair : protéger les investisseurs de la fraude et soutenir les entreprises qui pourraient porter l’adoption de la blockchain au niveau supérieur. Et cette plateforme, naturellement, souhaite être la première à bénéficier des avantages tirés des évaluations réalisées.

Notons également qu’Otcrit propose déjà une version Beta et vient de réaliser la pré-ICO, et que la collecte de fonds « normale » a lieu dans les semaines prochaines. Une fois le projet réalisé, vous pourrez réalisez vos propres rapports et, si votre expérience fait de vous un expert, les vendre sur la plateforme.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

 

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X