Un ancien employé du KFC perd son empire de crypto-drogue

Un ancien employé du KFC perd son empire de crypto-drogue

Actualités
22 juin 2020 par Xavier

Paul Johnson, un ancien employé de KFC, a monté un marché noir de la drogue dans le grenier de sa maison. L’affaire a été  florissante que le trafiquant a accumulé des gains colossaux de près de 2 183 304 livres sterling, soit de 2,77 millions de dollars. Mais l’intervention de la police a mis fin à cette entreprise illicite.

Nombreux actifs ont été saisis

Non seulement Paul Johnson a endossé une peine de huit ans de prison ferme, mais ses biens issus des activités illégales lui ont été également retirés.

Ainsi, le Leicester Crown Court a procédé à la saisie d’environ 1,8 million de livres sterling, soit l’équivalent de 2,29 millions de dollars, une somme représentant ses recettes dans la vente de stupéfiants. Par ailleurs, des biens mobiliers, entre autres un Range Rover de 20 000 £ et un Nissan Juke de 30 300 £, ont été confisqués par la justice.

Pour rappel, l’inculpé a été confronté à la justice pour des motifs de vente de drogues moyennant des crypto-monnaies. Se dissimulant derrière une boutique de thé, son entreprise souterraine a pu générer plusieurs millions de dollars de chiffres d’affaires, étant donné que son commerce est d’une envergure internationale.

Au cours de la saisie dans son domicile, les agents du tribunal ont retrouvé des comprimés de MDMA, du LSD, de l’héroïne et de la kétamine, ainsi que des ustensiles destinés à l’usage de ces stupéfiants. Selon les autorités, ces produits sont estimés à plus de 400 livres, mais les transactions en Bitcoin en guise de paiement échappent à toute traçabilité.

Les proches impliquées

Notez que Lia Taylor-Walton, l’ex-femme de Johnson, a également écopé deux ans de prison avec sursis, en raison de sa complicité avec l’empire de drogue de son ex-mari.

à lire aussi :  Binance voit son service d’échange centralisé et la communauté DEX coexister pendant un certain temps

Le chef d’inculpation dirigé contre elle serait l’acquisition de biens issue de fonds illicites, une accusation bien légère comparée à celles de Johnson. Pour ce dernier, il s’agit de la possession et l’intention de vendre des drogues, dont la destination la plus fréquente est le Royaume-Uni, où cinq chefs de bande participent pour leur part dans le blanchiment d’argent.

Que pensez-vous de cette affaire de vente de drogues via des crypto-monnaies ? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X