La sagesse des foules dans la décentralisation : ça marche plutôt bien


La sagesse des foules dans la décentralisation : ça marche mieux que vous ne le pensez !

La sagesse des foules est une théorie émergente qui présuppose que la perception et la résolution d’un problème sont plus efficaces par une foule que par n’importe quel individu en faisant partie ou non.

Si quelqu’un demande à un assez grand nombre de personnes de deviner le nombre de bonbons dans un pot, la réponse moyenne s’approchera de la quantité correcte. Cela pourrait fonctionner pour la prise de décision dans les marchés décentralisés des offres d’emploi comme Aworker. Au fur et à mesure que vous répétez l’expérience, la même personne ne s’améliore pas à chaque fois, mais la foule est plus intelligente que n’importe quel individu. Cette conclusion est contre-intuitive.

La « sagesse des foules » peut traiter trois types de problèmes :

  • Problèmes cognitifs : comment deviner correctement ?
  • Problèmes de coordination : comment coordonner les comportements  en sachant que tout le monde essaie de faire la même chose ?
  • Problèmes de coopération : comment amener les gens intéressés et méfiants à travailler ensemble, même lorsque l’intérêt personnel semble dicter qu’aucun individu ne doit participer ?

Les économistes du comportement et les sociologues sont allés au-delà de l’anecdotique et ont systématiquement étudié les questions, et ont apporté des réponses surprenantes.

Pourquoi les experts ne sont-ils pas utiles ?

Les experts ont tendance à se ressembler et à penser de la même façon, ce qui ne reflète pas la diversité maximale des opinions. Ils ont tendance à être incohérents sur le plan interne et à mal calibrer leur position – bref, ils sont trop sûrs d’eux. Dans un groupe, ils ont tendance à décider par autorité, ce qui rend improbable la dissidence au sein du groupe. La conséquence est l’apparition d’une forme de conformité et de partialité plutôt que la confrontation. De plus, la subjectivité est inévitable ici.

Les débats publics usent de ce procéder en faisant appel à des « experts » partiaux afin d’influencer – volontairement ou non – l’opinion publique. Ce genre de situation absurde révèle sa limite lorsque les prévisions s’avèrent – mais des mois après – fausses, ou que deux experts du même sujet se trouvent en désaccord.

Comment les écosystèmes décentralisés peuvent-ils bénéficier de la « sagesse collective »?

Capturer la « sagesse des foules » résout mieux les problèmes cognitifs liés au processus décisionnel. Il y a quatre conditions qui s’appliquent toujours dans les écosystèmes Blockchain :

  1. la vraie diversité des opinions
  2. indépendance d’opinion (afin qu’il n’y ait pas de corrélation entre elles)
  3. la décentralisation de l’expérience
  4. les mécanismes appropriés d’agrégation.
à lire aussi :  [Terminé : succès] IcoBox : Lanceuse d'ICOs

Les marchés sont les plus anciens et, à bien des égards, le meilleur mécanisme d’agrégation. Si le marché fonctionne « parfaitement », l’offre et la demande vont de pair – la « main invisible » d’Adam Smith, père des sciences économiques modernes, a fait son travail mieux que n’importe quelle agence. Sur la base de cette analyse, des « marchés de décision » virtuels ont été créés. Ils fonctionnent à merveille et, dans la plupart des cas, ils sont supérieurs aux études de marché réalisées par des experts.

Le système décentralisé de construction de réputation appelé Aworker peut devenir le prochain exemple de cette théorie mise en œuvre avec succès. La décentralisation offre la possibilité aux personnes d’être évaluées en fonction de leurs compétences et de leurs réalisations professionnelles. Aujourd’hui, les relations interpersonnelles avec un employeur ou la première impression lors de l’entretien d’embauche ont une grande importance, même si elles ne peuvent pas démontrer les compétences professionnelles réelles d’un candidat (bien sûr, cela n’inclut pas les directeurs commerciaux et les spécialistes des relations publiques qui doivent avoir des compétences exceptionnelles en communication et en performance).

Aworker met en relation des gens du monde entier pour prendre des décisions agrégées sans les avoir en un seul endroit. Il a pour but d’aider les personnes à trouver un emploi dans des conditions appropriées (à leur expérience professionnelle) en créant une notation des meilleurs employés de l’entreprise, de la ville ou même du pays. Les gens ont l’occasion de vérifier les compétences d’autres personnes s’ils sont certains d’avoir de l’expérience dans le domaine et d’obtenir une récompense pour cela. C’est là que « l’esprit collectif » a la possibilité de faire preuve de sagesse et d’évaluer la véritable qualification des demandeurs d’emploi. Cela crée également toute une série d’opportunités pour les entreprises de construire des relations honnêtes et un respect mutuel (plus d’informations sur ce sujet dans l’article « 10 raisons pour lesquels vos  meilleurs employés vous quittent« , et en anglais « Pourquoi les gens quittent leur job« ) avec un nouvel employé et de ne pas être obligé de payer une agence de recrutement pour un candidat au hasard.

Aworker semble penser que l’esprit collectif, son objectivité et sa sagesse aideront les gens passionnés, ayant une expérience professionnelle pertinente et des esprits proactifs à obtenir un nouvel emploi plus rapidement, plus facilement et à être payés pour l’activité dans la plateforme.

Pour en savoir plus sur l’impact potentiel de la Blockchain sur le secteur des ressources humaines, cliquez ici.

à lire aussi :  [Livre] Big Bang Blockchain - la seconde révolution d'internet

Notons que l’ICO d’Aworker commence le 26 mai 2018. La pré-ICO (en phase 2) débute le 15 février. Pour y participer vous devez être sur la whitelist  en vous inscrivant ici.

💬Pensez-vous qu’ancrer les compétences d’un employé et d’un recruteur dans la Blockchain permettront d’améliorer les processus d’embauche ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
[Campagne de correction] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, etc merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X