Nexus (NXS) : satellite, Blockchain et crypto-monnaie

Nexus (NXS) : satellite, Blockchain et crypto-monnaie

Crypto-monnaie
13 août 2018 par Clémentine

Nexus (NXS) est une plateforme décentralisée qui gère un écosystème de transaction basé sur la Blockchain. Sa particularité réside dans la gestion spatiale du système, par le biais d’un réseau de satellites. Oui de vrais satellites, dans l’espace ! Cette mise en orbite s’explique par un besoin d’accessibilité et une sécurisation des données. Par ailleurs, Nexus applique un triple consensus pour éviter tout type de piratage sans altérer le bon fonctionnement de la plateforme. Comme la Blockchain, c’est un modèle unique qui allie sécurité, accessibilité et scalabilité en même temps, de quoi faire trembler la concurrence terrestre !

Utiliser un satellite ?

Quand on parle de Nexus, on n’en a que pour ses satellites spaciaux. Beaucoup croiront à un investissement à perte car aucune crypto-monnaie ne nécessite de telles installations pour être viable. Pour l’équipe de Nexus, la vision va au-delà des limites logistiques. Si l’objectif est de préparer avec Vector Space (son partenaire spécialisé dans les nano-satellites) un projet à long terme, qui ne souffre d’aucune monopolisation, les solutions ne doivent pas se baser sur le système traditionnel.

On aura remarqué les lacunes des altcoins modernes, que ce soit au niveau de la sécurité mais également sur le fonctionnement global des Blockchains. Les chutes précoces de certaines crypto-monnaies témoignent de l’instabilité du système actuel, ne laissant aucune chance aux petites start-ups, pour laisser profiter les gros bonnets. La philosophie de Nexus se tournera vers une décision radicale et coûteuse mais efficace avec la suppression totale des liaisons terrestres, laissant la tâche principale à la connexion satellite.

Cette nouvelle gestion évitera beaucoup de problèmes au réseau de par son indépendance. Tout d’abord, il empêchera aux serveurs habituels d’avoir la main mise sur les données et l’accessibilité des utilisateurs. Les fournisseurs d’accès internet terrestres limitent grandement la libéralisation des échanges et procurent un certain avantage aux entreprises puissantes. Grâce à cette liaison satellite, l’accès au réseau ne fera aucune discrimination quel que soit l’endroit d’où on se connecte.

à lire aussi :  LaneAxis s'associe à ICOBox pour lancer une vente de jetons axée sur la logistique

Une plateforme programmée différemment

Toujours dans cette vision de transparence et d’inclusion, l’efficacité de son système se base sur un programme de récompense à plusieurs dimensions (des canaux ou des couches). D’abord, il y a la preuve de travail (POW = Proof Of Work) habituelle empruntée à Bitcoin, qui malgré sa consommation énergétique permettra de traiter les opérations logiciels compliqués qu’on appelle aussi les « dense prime clusters. » Les grosses écuries comme les fermes de minage seront les premières servies mais pour des raisons légitimes.

Ensuite, il y a la « preuve de maintien« , une sorte de POS (Proof of Stake) qui permet aux détenteurs de NSX de rentabiliser leurs avoirs. Il s’agit d’un minage parallèle qui marche par un système de réputation. Plus un porte-monnaie renferme de jetons, plus le propriétaire sera récompensé. Ce qui évite aux seuls détenteurs de GPU puissant de se faire un peu de bénéfices.

Dans un contexte plus technique, le système du cryptage ( 571 bits) a été modélisé afin qu’aucun ordinateur quantique ne pourrait le violer facilement. Par ailleurs, les transactions sont paramétrées avec des options de rétractation, ce qui veut dire qu’un délai est accordé à l’utilisateur pour résilier un accord d’échange même si la requête a été envoyée sur le réseau. Cette option s’avère redoutable contre les piratages de comptes, et les attaques.

Les points forts de la blockchain de Nexus

Par rapport à cette robustesse et à cette sécurisation profonde de la plateforme, la crypto-monnaie Nexus se révèle aussi rapide et fonctionnel que la plupart des crypto-monnaies modernes. Son principal rival, le Bitcoin, est largement dépassé en termes de rendement et praticité dans les opérations cryptographiques.

La proposition d’un multiple consensus débride les opérations de hachages trop complexes, et pour valider une transaction, le Nexus ne prend que 150 secondes pour une mise en bloc (enregistrement dans la blockchain) tandis qu’il faut 10 minutes au Bitcoin pour réaliser la même opération. Par ailleurs, le LLD (Lower Level Dadabase) offre une fluidité sans précédente sur la gestion de la base de données.

à lire aussi :  Quel type de "crypto" participant êtes-vous?

La clé privée de 571 bits fonctionne sur un système de signatures qui permettent de nier toute tentative de transaction non enregistrée. Ce qui laisse également le temps au titulaire de faire une éventuelle rétractation dans le cas où l’origine de l’action ne découle pas de son action.

La monnaie NXS

Bien que la forme de distribution standard des jetons NXS commence via une Initial Coin Offering (ICO), le Nexus préfère utiliser un système d’extraction et d’émission par récompense. Ce sera donc uniquement par la voie des canaux POW et POS que l’utilisateur pourra acquérir des jetons, mis à part leur échange contre d’autres monnaies via des crypto-bourses. A ce qu’il paraît, c’est une somme totale de 70 millions de tokens qui seront versées jusqu’en 2024. Le rythme lent à laquelle la crypto-monnaie voyage de porte-monnaie à porte-monnaie démontre bien l’intention des programmeurs pour inflationner la monnaie.

Pour se procurer des NXS, il faudra donc trader sur les marchés. Le processus de récompense par maintien (canal d’attente) ne s’enclenche qu’après 1000 tokens enregistrés dans un compte. Le Nexus (NXS) peut s’acheter via Binance.

Que pensez-vous de la crypto-monnaie Nexus qui gère son système par le biais de satellites ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X