Pourquoi la Blockchain est essentielle pour les véhicules autonomes


La technologie automobile a révolutionné la civilisation. Elle conditionne la manière dont nous vivons et travaillons. La production commerciale donne naissance à de nouvelles industries et infrastructures qui à leur tour, génèrent de nouveaux emplois et de nouvelles méthodes de dispersion de biens.

Les véhicules autonomes auront un impact révolutionnaire

Une nouvelle transformation est en train d’opérer dans le secteur des transports. Les véhicules conduits par les humains seront abandonnés au profit des voitures autonomes, pilotés par des logiciels ainsi que des capteurs.

Il est vrai que le concept de véhicule autonome repose sur l’optimisation de la sécurité, de l’efficacité et du respect de l’environnement. De nombreux points sont à prendre en compte quant à la conception, ce qui présage un parcours cahoteux et coûteux en même temps.

La question du paiement du service de véhicule autonome est assez complexe. Aucun conducteur n’est nécessaire et aucune personne ne perçoit le service.

Comment peut-on obtenir un devis pour une voiture ou un drone ? Comment payer un véhicule qui vous emmène d’un endroit à un autre tout seul ? Les choses deviennent compliquées, car l’humain est retiré de l’équation.

Plus difficile encore, imaginez que les voitures de livraison comme les camions communiquent avec les drones pour se rendre à leur destination. Le système serait entièrement autosuffisant, ce qui signifie que les véhicules autonomes utilisent d’autres véhicules autonomes.

« La communication est la base de tout service de voiture autonome, » explique Mary Barra, le PDG de General Motors. « La clé de l’autonomie est l’ensemble de l’écosystème. L’une des clés pour avoir vraiment une autonomie complète, ce sont les véhicules qui se parlent. »

Toutefois, il n’existe aucune infrastructure pour un tel système. Les drones Prime Air d’Amazon, les robots de livraison de pizza de Domino et les taxis autonomes de Waymo sont des exemples d’autonomisation, mais il n’y a actuellement aucune conjonction les reliant. Ces sociétés passent par le même modèle de plateforme fermée. Les entreprises de drones et de robotiques émergents utilisent des réseaux propriétaires, fermés et non inclusifs.

Les incitations de coopération sont quasi inexistantes. Les grandes entreprises daignant investir dans les véhicules autonomes se concentrent davantage sur la domination de leur propre marché. Les technologies favorisant la communication entre concurrents sont alors minimisées, ce qui contribue à l’inefficacité.

La Blockchain peut être la clé de l’introduction d’une plateforme de premier plan sur le marché

Le problème de la communication trouve solution auprès de la technologie du grand registre distribué. Les véhicules autonomes pourraient se reconnaître entre eux avec l’utilisation d’un protocole de communication commun, alimenté par la Blockchain.

à lire aussi :  Joseph Lubin : "Berlin, la capitale mondiale de la Blockchain"

Les communications complexes seront simplifiées par les contrats intelligents, dont les contrats numériques. Des contrats multipartites existeront entre acheteurs et vendeurs ainsi que les autres partis prenants dans le secteur, comme les assureurs. Autrement, les véhicules seraient incompatibles.

La Blockchain offre de nouvelles fonctionnalités qui ne peuvent être acquises nulle part ailleurs. Les véhicules autonomes auront la possibilité de fonctionner dans n’importe quel environnement et selon les besoins de chacun. Bien que l’intelligence artificielle ait montré le chemin de l’autonomisation, le réseau de transport mondial décentralisé et pair-à-pair, sera le catalyseur faisant fonctionner le tout.

Quelle est votre opinion sur l’utilisation de la technologie Blockchain dans l’autonomisation des véhicules ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X