Comment les « Smart Contract » Blockchain aident les voitures intelligentes ?


Le développement de l’Internet des objets (IoT = Internet Of Things) est une nouvelle étape de la révolution numérique. L’IoT est un réseau de dispositifs connectés qui interagissent entre eux, forment et échangent des données. Tous ces appareils, par exemple une montre connectée pour compter vos pas lors d’un jogging, et les technologies pour les maisons intelligentes, sont utilisés pour rendre la vie des gens plus facile et plus confortable. La mise en œuvre d’une Blockchain optimisera grandement les processus de l’IoT.

Un secteur en pleine croissance de l’IoT est celui des voitures « intelligentes », hybrides entre la voiture et l’intelligence artificielle intégrée. Les voitures peuvent être intelligentes de diverses façons, par exemple, les voitures dotées de sources d’énergie alternatives ou les voitures autonomes. Les plateformes Blockchain devraient améliorer la technologie et rendre les voitures intelligentes encore plus populaires. Comment ça va se passer ?

Comment un réseau décentralisé améliore-t-il le fonctionnement d’une voiture intelligente ?

Les développeurs des voitures intelligentes ne manquent pas d’idées. Par exemple, un constructeur automobile japonais prévoit de créer une voiture qui « prédit » les problèmes cardiaques des conducteurs, et des ingénieurs américains ont breveté un système qui surveille les courts-circuits dans les batteries. Toutefois, le fonctionnement normal de ces véhicules exige toujours que tous les systèmes fonctionnent d’une manière bien coordonnée.

Selon Christophe Ozcan, PDG et co-fondateur de Crypto4all, la Blockchain facilitera les interactions entre machines (M2M = Machine to Machine), c’est-à-dire la technologie qui permet l’échange d’informations entre machines. Comme un réseau décentralisé ne permet pas aux participants individuels de contrôler les processus dans une Blockchain, ils ne peuvent pas perturber les opérations dans le réseau. Ainsi, tous les membres de la Blockchain sont égaux et connectés au réseau par les mêmes protocoles. Cependant, les différentes plateformes Blockchain voient cette interaction de différentes manières.

Voyons cela.

HDAC (Hyundai Digital Asset Company), fondée par la société sud-coréenne Hyundai Motor Company, permet aux utilisateurs de voitures intelligentes de fixer les conditions des contrats intelligents dans le réseau par eux-mêmes. Un contrat intelligent est un algorithme qui s’exécute automatiquement lorsque certains événements se produisent dans la Blockchain. De plus, les processus du réseau décentralisé de HDAC sont pris en charge par le minage et sont basés sur un algorithme de preuve de travail (POW = Proof Of Work), c’est-à-dire qu’un participant au réseau « gagne » et obtient une récompense lorsqu’il exécute une tâche complexe ou résout un problème dans une Blockchain avant n’importe qui d’autre.

à lire aussi :  Commment une blockchain peut être bénéfique aux musiciens

La nouvelle plateforme Blockchain CREDITS utilise également des contrats intelligents pour le M2M  qui ne peuvent exister que dans un environnement fournissant un accès sans entrave à tous les objets du réseau et qui exclut toute interférence dans les transactions qui ont lieu entre les participants de la Blockchain. Par exemple, un contrat « intelligent » dans un réseau décentralisé peut ne pas permettre techniquement à une voiture intelligente de transporter une personne qui n’est pas membre du réseau si le contrat intelligent stipule une telle condition.

La plateforme a également abandonné touts formes de minage, ce qui élimine les risques associés à la preuve de travail, ce qui élimine le risque de monopole de minage. Le travail du réseau dans la plateforme CREDITS est appuyé par un algorithme de consensus fondé sur la preuve d’enjeu déléguée (DPoS = Delegated Proof-Of-Stake). Hem… 🤔 Brièvement : les nœuds d’un réseau Blockchain admis au vote sont triés; le nœud qui a confirmé que la version à jour vote. Chaque nœud ne peut devenir digne de confiance qu’une seule fois sur une certaine période. Ainsi, la décentralisation est maintenue, ce qui garantit le bon fonctionnement du système de la voiture intelligente.

Problème de sécurité

Les propriétaires de voitures sont toujours préoccupés par la sécurité contre le vol ou le détournement. Les voitures intelligentes offrent de nouvelles façons d’interagir avec la voiture, et les intrus ne peuvent plus utiliser les mêmes méthodes anciennes. Cependant, cela ne les dissuade pas, ils tentent toujours de « tromper » le système de contrôle, en réécrivant ses données ou remplaçant les droits d’accès. Une fois de plus, une Blockchain apporte la solution : il est presque impossible de craquer un réseau décentralisé.
Les voitures autogérées sur une Blockchain commencent à être utilisées dans l’autopartage (ou location de voiture en libre service), c’est-à-dire le partage de voitures en utilisant des services de recherche pour des co-voitureurs ou pour trouver une voiture. La sécurité est assurée par un protocole de réputation : les participants d’un réseau Blockchain créent des règles et ceux qui ne les suivent pas perdent les « bonus » de confiance. Par exemple, une personne qui n’a pas respecté les exigences ne pourra tout simplement pas ouvrir la porte de la voiture.

Cela pourrait-il s’appliquer non seulement au transport « distribué », mais aussi aux voitures intelligentes privées ?

HDAC utilise une Blockchain « hybride » pour la protection, qui est une « double chaîne » (publique et privée) avec une connexion sécurisée entre l’utilisateur et l’appareil. La clé publique et la clé privée d’un utilisateur du réseau Blockchain sont produites par la technologie des nombres aléatoires quantiques. Cela protège les données dans le système, et un hacker ne pourra pas prendre possession d’une voiture intelligente appartenant à quelqu’un d’autre.

à lire aussi :  Pourquoi la Blockchain est essentielle pour les véhicules autonomes

La plate-forme CREDITS élimine également le piratage des clés publiques et privées dans un réseau distribué, mais utilise un algorithme mathématiquement plus complexe. Comment ça marche ?

Deux parties dans un réseau peuvent obtenir une clé secrète partagée en utilisant un canal de communication non sécurisé. Ce code peut ensuite être utilisé pour créer une nouvelle clé ou pour chiffrer d’autres transactions. Par conséquent, le pirate potentiel est incapable d’envahir le système. Cependant, si un problème est déjà survenu, par exemple, une voiture intelligente « ne répond pas » au propriétaire, il est facile de détecter sa source. CREDITS est un registre public de données contenant des informations sur différents aspects des transactions.

La sécurité dans CREDITS est renforcée par une solution mathématique supplémentaire, un chiffrement homomorphe : dans une Blockchain, vous pouvez effectuer des opérations avec des données cryptées sans avoir à les décrypter. De plus, cela augmente également la vitesse du réseau, et le « hijacker » n’a tout simplement pas la chance d’affecter le système en 1 à 3 secondes (la vitesse à laquelle les transactions passent dans ce réseau là).

Voitures intelligentes et Blockchain : l’avenir

L’Internet Des Objets (IoT) se développe rapidement et les experts estiment que des dizaines de milliards de dispositifs seront reliés d’ici 2025. Chaque utilisateur de l’IoT génère 0,77 Go de données par jour, et ce chiffre ne cessera d’augmenter. Actuellement, Blockchain apporte quelques avantages, mais avec le temps cette technologie peut devenir nécessaire, car seul un réseau distribué est capable de gérer cette quantité de données.

Actuellement, les voitures intelligentes représentent une part importante de l’IoT en pleine croissance et, compte tenu des technologies mises au point par les constructeurs automobiles, ces voitures ne feront que gagner en popularité. Une Blockchain elle-même garantit la sécurité et la protection non seulement contre les criminels, mais aussi contre le risque que l’utilisation de la voiture « intelligente » ne soit affectée par les actions des participants distincts dans le réseau distribué. Les nouvelles plateformes Blockchain sont des versions améliorées des précédentes sans les inconvénients.

Par conséquent, lors du passage à une voiture intelligente, les propriétaires devraient également passer à la Blockchain. L’expérience globale montre que cette technologie est le futur, en particulier l’avenir du marché automobile.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

 


Continuez la discussion :
Likez notre page Facebook, et inscrivez-vous au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X