Bitcoin : le minage est-il cassé ? – (centralisation, Chine, etc)


CanardCoinCoin vous partage l’article de Warrows, développeur pour la crypto-monnaie PIVX, qui nous interroge sur le minage du Bitcoin. Au sommaire

  1. Minage
    1. Centralisation de la fabrication du matériel
    2. Le pouvoir au peuple
    3. Le risque gouvernemental
  2. Le coût énergétique
  3. La guerre des idées
    1. Les blocs
    2. Le pouvoir des mineurs

Tous les jours, des dizaines d’articles essayent de nous expliquer que le Bitcoin est fini, cassé, terminé ! Je vais passer sur les accusations de « monnaie pour les droguées et terroristes » en vous renvoyant à mon premier article sur le sujet. Ensuite, je vais répondre hyper simplement à l’accusation qui ressort ces derniers jours: la blockchain contiendrait des images pédophiles. (On va parler minage et politique, ne vous inquiétez pas).

Déjà, rien de nouveau, contrairement à ce qu’on veut vous faire croire, ces accusations sortaient déjà il y a cinq ans. Ensuite, c’est techniquement faux. La blockchain du Bitcoin ne permet pas de stocker des images.

Et pour cause, l’espace à disposition des utilisateurs pour écrire ce qu’ils veulent est trop petit pour cela. Ce qu’on peut trouver, ce sont des liens vers des contenus répréhensibles. Et c’est tout autre chose. Si je tague l’adresse d’un site porno sur un mur, et que ce site contient des images pédopornographiques, c’est bien le propriétaire du site qui sera inquiété, certainement pas le propriétaire du mur. Moi je le serais certainement, mais plutôt pour la dégradation du mur qu’autre chose.

L’autre truc avec ces articles quotidiens, c’est qu’ils parlent du prix, comme si c’était l’action de Leclerc. Et ils en parlent surtout en mal, sauf quand on atteint des records. A chaque fois que ça descend, vous le saurez. Par contre, vous ne saurez que ça monte que si le record de valeur est largement battu. De toutes manières, en ce qui me concerne, je m’en fous. On est pas là pour gagner de l’argent, mais renverser des gouvernements, muhahaha ! Le prix varie, c’est normal. Mais quand le bitcoin vaut 6 ou 7 fois plus qu’il y a un an, c’est malhonnête de dire qu’il a perdu 66% de sa valeur depuis décembre. Alors qu’il était évident à ce moment là que la croissance était trop rapide pour être durable. Et que le prix de 20 000  $ ne s’est maintenu que quelques heures.

Le minage

Bon allez, venons en au fait, aujourd’hui, je vais vous parler du vrai problème du bitcoin, des choses que moi, je lui reproche. Dans le dernier article, je vous ai expliqué le principe du minage. On voit bien que ça résout de graves problèmes. Mais ça en pose aussi d’autres. Je vous suggère cet article si vous maîtrisez l’anglais. Pour les autres, je vais essayer d’être clair.

à lire aussi :  [Vidéo 1min micro-trottoir] Le bitcoin ?

Comme je l’ai rapidement évoqué dans l’article dédié, aujourd’hui le minage se pratique principalement avec des puces spécialisées nommées ASIC. Ces ASIC, très puissants mais très coûteux sont regroupés dans des fermes de serveurs. Miner le bitcoin aujourd’hui est un vrai business.

La centralisation du matériel

Le problème suivant de cette centralisation peut paraître anodin mais c’est peut-être celui qui me dérange le plus. Il s’agit du pouvoir politique qu’il offre…

Pour lire la suite de l’article, nous vous invitons à poursuivre sur le blog de Warrows : Bitcoin #3: Le minage est-il cassé ?

  1. Minage
    1. Centralisation de la fabrication du matériel
    2. Le pouvoir au peuple
    3. Le risque gouvernemental
  2. Le coût énergétique
  3. La guerre des idées
    1. Les blocs
    2. Le pouvoir des mineurs
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X