« KYC.Legal » s’unit à ICOBox, afin de créer une conformité KYC

KYC.LEGAL a signé avec ICOBox, le premier fournisseur de solution Saas à prix fixe pour la conduite d’ICO, pour mener sa vente de jetons.

KYC.LEGAL est une plate-forme qui cherche à accélérer et simplifier la procédure de vérification des utilisateurs afin de répondre à diverses exigences légales, telles que la vérification de l’identité et de l’âge des clients, que les consommateurs doivent remplir pour ouvrir un compte bancaire ou utiliser de nombreux autres services sensibles. Aux États-Unis, ces exigences sont connues sous le nom de Know Your Customer ou KYC. Pour ce faire, l’équipe a créé une application compatible iOS / Android, grâce à laquelle les clients peuvent vérifier leur identité dés maintenant. Le projet se prépare à dévoiler la deuxième partie de son application, qui indiquera automatiquement aux personnes habilitées à vérifier les identités où se trouve l’utilisateur de l’application KYC afin de pouvoir le rencontrer et procéder à la vérification.

La solution innovante de KYC.LEGAL réduira le délai de vérification de plusieurs jours ou semaines à environ 30 minutes entre l’enregistrement de l’utilisateur sur la plateforme et l’arrivée de l’agent de vérification. KYC.LEGAL travaillera avec de nombreuses agences spécialisées pour vérifier ses agents et effectuer une vérification en profondeur des clients.

Utiliser une solution blockchain KYC dans la vie de tous les jours

Bien ! CanardCoinCoin pense que cela mérite une explication un peu plus facile à comprendre.

Utilisons un exemple concret. Nous proposons aux visiteurs d’acheter rapidement du Bitcoin, en étant parrainé, sur le site coinbase. C’est extrêmement facile. Totalement comme pour faire un achat sur un site e-commerce comme Amazon. Sauf que…

… pour des raisons légales, coinbase doit vérifier ton identité. C’est concrètement la seule petite difficulté (bien que leur guide pas à pas est très bien présenté). Tu dois :

  • envoyer une pièce d’identité
  • prendre une photo de toi avec ta carte d’identité
  • voire même des empreintes digitales (non je plaisante)
  • … nous pouvons même imaginer que des sites du même genre demanderaient, poussons la logique, une photo de l’iris. Alors, oui ça parait futuriste, mais il y existe une crypto-monnaie anti-blanchiment qui va utiliser cette fonctionnalité, et résout cette difficulté technique. Mais c’est une autre histoire.

Mais cela pourrait être un autre site comme un site de Paris sportif.

Mettons nous dans une situation fictive ou futuriste qui utiliserait ingénieusement la technologie blockchain. Utilisons un personnage fictif, mais une situation réelle. Bob.

Bob utilise internet.

  1. Bob fait vérifier son identité sur un service type « Know Your Customer »
  2. Il rencontre un personne/agent qui viendra le voir en 30 minutes. Voila, Bob a vérifié son identité même biométriquement
  3. Ce service est connecté à une blockchain, disons que c’est celle d’Ethereum (c’est un détail, mais cela rajoute du piment à notre histoire)
  4. Bob s’inscrit sur un site, par exemple, de paris sportif qui utilise lui même la technologie blockchain
  5. Bob doit vérifier son identité sur le site sportif.
  6. Bob n’a pas besoin d’envoyer un document d’identité. En effet, le site sportif pourra juste se « connecter » au « site ou au contrat intelligent » KYC, disons le comme ça, où Bob s’est déjà fait vérifier
  7. Bob vient de vérifier son identité.
  8. Bob est américain. Pour sa maladie il a le droit d’acheter du cannabis en pharmacie.
  9. Bob se rend en ligne sur une pharmacie utilisant blockchain. (regardez ParagonCoin – ce n’est pas le futur. C’est maintenant que cela se passe)
  10. La pharmacie ne vend pas ce produit à tout le monde ! Bob peux vérifier en ligne son identité grâce à une solution blockchain KYC
  11. Bob est guérit.

La procédure de vérification d’identité peut ainsi ne se faire qu’une seule fois. Ensuite, les solutions blockchain interconnectées vont automatiser ce processus.

La solution KYC.LEGAL ne se limite pas à simplement vérifier une carte d’identité et va plus loin en pouvant obtenir un niveau de vérification élevé en utilisant la biométrie.

Une vérification demandée par les professionnels

Daniil Rausov, co-fondateur de KYC.LEGAL, a déclaré:

Nous sommes ravis de travailler sur notre ICO avec ICOBox, nous pensons que le service que nous sommes en train d’offrir est actuellement très demandé, car de plus en plus d’entreprises entrent sur le marché. Nous nous efforçons d’éliminer les longs délais d’attente, l’incertitude et la frustration, et de fournir un autre niveau de sécurité à tous les acteurs du marché.Nous avons engagé ICOBox pour nous aider à perfectionner nos composants marketing, juridiques et technologiques de l’ICO pour apporter la transformation nécessaire au marché KYC.

Alors que ICOBox apporte au projet sa connaissance approfondie de la technologie ICO, KYC.LEGAL apporte à la table sa vision ambitieuse du produit et sa compréhension claire de la structure des jetons KYC et de ses avantages pour les détenteurs de jetons.

Le marché de la crypto-monnaie évolue à la vitesse de l’éclair : nous observons des choses qui ne pouvaient être imaginées encore hier venir bousculer les croyances d’aujourd’hui.

explique Katrina Arden, conseillère juridique de KYC.LEGAL

Avec la conformité légale dans tous les esprits, et considérant que le processus est loin d’être facile ou rapide pour les consommateurs, je pense que la solution proposée par KYC.LEGAL sera bien accueillie, et je suis confiante qu’avec l’expertise d’ICOBox nous serons en mesure d’émettre un jeton polyvalent, sécurisé et de haute qualité.

La vente de jetons KYC débutera le 1er décembre 2017. Le prix de départ par jeton est fixé à 1$.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Sois le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
X
X