Europol fait appel aux crypto-bourses pour lutter contre la cybercriminalité

Europol fait appel aux crypto-bourses pour lutter contre la cybercriminalité

Actualités
24 juin 2018 par Victor

L’agence européenne Europol s’est concertée avec 16 crypto-bourses afin de discuter des éventuelles mesures de sécurité face à la menace grandissante de la criminalité dans l’industrie des crypto-monnaies.

Une lutte contre la cybercriminalité

L’ascension des crypto-monnaies contribue à l’essor de la cybercriminalité. Une conférence organisée cette semaine par l’agence de police européenne Europol a réuni des législateurs et des professionnels de l’industrie des crypto-monnaies afin d’établir de nouvelles solutions contre « l’utilisation abusive des monnaies virtuelles issues des activités illégales. »

Les crypto-monnaies sont souvent associées au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme et au commerce anonyme de produit illégal sur le Darknet.

En outre, la conférence met en lumière les solutions pour lesquelles la police de l’Union Européenne (UE) pourrait établir. Les transactions anonymes utilisant les crypto-monnaies basées sur la protection de la vie privée – comme le Monero, le Dash, le Zcash, le Bitcoin Private et le Verge – devraient être suivies par l’autorité.

Bien que les organismes chargés de l’application de la loi étaient limités en termes de cyber-protection, la situation pourrait changer à l’avenir. Les crypto-bourses ont jusqu’à présent pris l’initiative de s’assurer que les procédures KYC et AML soient respectées.

 » Les régulateurs pourront désormais y prendre part », souligne Europol.

Des changements en réponse à la conférence d’Europol

Le directeur général d’Europol estime que plus de 4% des produits liés à la criminalité en Europe ont recours aux crypto-monnaies cette année, ce qui constitue une augmentation considérable par rapport aux années précédentes. Dans ce cas, l’UE se doit de prendre des mesures plus drastiques.

à lire aussi :  IOTA lance la version bêta de son porte-monnaie numérique Trinity Desktop

Il se peut que le processus d’enregistrement des utilisateurs sur les plateformes d’échange de crypto-monnaies soit plus strict dans les mois à venir. Même s’il n’y a eu aucune allusion aux crypto-monnaies basées sur la confidentialité pour l’instant, la bataille acharnée contre les criminels utilisant les monnaies virtuelles en UE a commencé.

Cependant, les activités criminelles associées aux crypto-monnaies ne constituent qu’une infime partie des préoccupations de l’industrie. Les agences internationales s’attardent davantage sur les millions de dollars traités dans les crypto-marchés. La communauté du Bitcoin et des altcoins souffre énormément des piratages informatiques des crypto-bourses, des escroqueries par hameçonnage détournant des millions de dollars par jour.

Que pensez-vous de la lutte contre la cybercriminalité entamée par Europol ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X