Les bourses européennes de crypto-monnaies appellent à une réglementation plus stricte

Les bourses européennes de crypto-monnaies appellent à une réglementation plus stricte

Actualités
9 mai 2018 par Océane

Les bourses de crypto-monnaies européennes ont à nouveau fait appel en faveur d’une réglementation adaptée alors que le paysage juridique international continue de fluctuer. Bloomberg a conforté cette affirmation le 7 mai dernier.

Un appel à la transparence

PDG de Bitpanda achat et vente de crypto-monnaies
Eric Demuth, PDG de Bitpanda

D’après les plateformes de trading eToro Europe Ltd et Bitpanda, basée à Vienne, une poignée de dispositions réglementaires dont la connaissance des clients (KYC), pourraient favoriser la démocratisation au sein des entreprises. Par ailleurs, elles ne seront plus associées au blanchiment d’argent.

Eric Demuth, le PDG de Bitpanda a déclaré à Bloomberg :

Nous serions heureux de nous confronter aux règlements, nous saurions alors où nous en sommes.

Bien que le cadre réglementant des crypto-monnaies des pays comme la Corée du Sud tende à se concrétiser, d’autres juridictions luttent pour repousser ce phénomène.

Des avis partagés dans plusieurs juridictions

La Reserve Bank of India (RBI) a émis une interdiction aux banques et institutions financières de l’Inde pour qu’elles cessent de fournir leurs services aux entreprises de crypto-monnaies. Cette restriction entrera en vigueur en juillet 2018. Plusieurs sociétés contesteront cette décision devant les tribunaux locaux ce mois-ci.

Les régulateurs de l’Union Européenne, dont la Banque centrale, ont soutenu l’effort international visant à normaliser la réglementation au sein des crypto-monnaies. Toutefois, l’urgence de cette action reste encore à déterminer.

Daniele Nouy, le président du conseil de surveillance de la BCE, a déclaré en février que la réglementation des crypto-monnaies ne constituait « pas une priorité sur sa liste de choses à faire. »

Cependant, des mouvements abrupts engendreraient des répercussions importantes au sein des entreprises de monnaies virtuelles.

à lire aussi :  Une entreprise fintech lance un stablecoin soutenu par le dollar taïwanais

Iqbal Gandham, le directeur général d’eToro a ajouté que « les avantages de la réglementation sont plus qu’évidents. »

« Un cadre approprié permettrait à la fois de protéger les consommateurs et d’assurer la longévité et la légitimité de l’industrie elle-même. »

Grantham est à la tête de CryptoUK, un groupe industriel siégeant au Royaume-Uni. Celui-ci fait pression pour une transparence accrue.

Est-il nécessaire de faire appel à la réglementation des crypto-monnaies en Europe ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X