[ICO] Dmarket : blockchain pour simplifier la vente d’objets virtuels

Quand l’informatique a été crée, très vite les ingénieurs ont pensé à en faire des jeux. Il est donc naturel que l’arrivée de la blockchain favorise à son tour un renouveau des jeux vidéos en lui fournissant une nouvelle bouffée d’oxygène.

Capacité de croissance de DMarket: Comment suivre ce marché en plein essor

L’industrie du jeu est florissante et devient une activité lucrative. Les joueurs, qui étaient autrefois un groupe isolé, se sont maintenant épanouis dans une communauté impressionnante avec 2,3 milliards de personnes dans le monde, et devraient générer u chiffre d’affaires de 108 milliards de dollars en 2017.

Le monde du jeu est vaste avec des milliers de mondes fantastiques et d’univers alternatifs, et de nouveaux univers sont développés chaque mois. Mais, la plus grande partie des joueurs – environ 1,4 milliard – est concentrée autour des 10 meilleurs jeux de compétition multijoueurs (MOBA : en français Arène de bataille en ligne multijoueurs). Avec un tel vivier de participants très actifs, le monde du jeu est rapidement passé d’une communauté fermée de spécialistes de l’informatique à une sous-culture ayant ses propres règles, vocabulaire, ses superstars et même son économie. Maintenant que l’économie est entrée dans le grand monde à l’aide de services permettant de négocier ou de miser de la monnaie dans le jeu pour de l’argent réel, il serait temps de passer à l’étape au-dessus.

Toutefois, cette communauté en croissance rapide subit des tensions à cause de la situation actuelle des relations entre les plateformes de jeux. Sur les dix jeux les plus populaires sélectionnés (selon le nombre total d’heures passées dans le jeu), seuls quatre appartiennent à Valve, quatre appartiennent à Blizzard, et les deux restants ont été publiés par des éditeurs individuels. La situation est encore plus compliquée dans d’autres cas pour des éditeurs de renommée mondiale. Par exemple, vous pouvez acheter Dead Space I et II sur Steam; mais, pour la troisième partie, vous devez installer un autre client de jeu, Origin.

Une crypto-solution pour les problèmes des joueurs

La nécessité d’une plate-forme unifiée où les joueurs pourraient transférer, vendre et échanger leurs actifs dans le jeu à partir de différentes franchises devient pressant. En réponse à cette demande, Volodymyr Panchenko, un marchand de jeux à succès et un joueur passionné lui-même, voit le moment idéal pour créer DMarket.

DMarket est un marché unifié basé sur la blockchain et contrats intelligents, dont l’un des principaux objectifs est de rendre le monde du jeu plus respectueux de l’environnement utilisateur. Le salaire mensuel des joueurs professionnels s’élève à 10 000 $, et les skins favoris (changer l’apparence d’un personnage dans le jeu) se vendent parfois quelques milliers d’euros. Mais ce luxe est loin de 94% de la communauté des joueurs.

Comme le note Volodymyr Panchenko, seulement 6% des 2,3 milliards de membres de la communauté peuvent transformer leurs gains du jeu en véritable gain réel. Cette situation restreint ce marché très lucratif, qui devrait rapporter environ 450 milliards de dollars à l’économie mondiale dans les années à venir.

Pourquoi blockchain : une garantie de sécurité et de transparence

Un marché unifié pour toutes les plates-formes de jeu existantes, les éditeurs et les développeurs indépendants est un plan ambitieux, et Volodymyr Panchenko estime que blockchain le rendra plus facile à réaliser. L’implication de tierces parties dans tout processus de commerce et d’échange et la déconnexion des grands studios d’édition créent un contexte de fraude et de tromperie.

Blockchain et les technologies de contrat intelligent intégrées dans DMarket offrent une solution élégante aux deux problèmes. Chaque article recevra un dossier d’information sécurisé tenant compte de toutes les manipulations et transactions jamais réalisées avec lui. Grâce à la blockchain, chaque objet aura une « signature » de chaque personne qui l’a possédé, sans aucune possibilité de l’éffacer.
Les contrats intelligents, à leur tour, minimiseront l’influence humaine sur les transactions, les rendant plus sûres et plus précises. Sur DMarket, les échanges et échanges seront effectués ainsi sans intermédiaire. Lorsque l’offre commerciale est créée, des règles obligatoires y sont inscrites. Ce n’est qu’après que les deux parties ont envoyé leurs actifs (exemple : le skin) et l’argent que, lorsque c’est considéré comme valide, alors l’échange se produit. Le tiers de confiance c’est le contrat intelligent.

Comment cela profite-t-il aux développeurs?

Alors que le profit pour les joueurs est évident, il peut sembler que DMarket va chatouiller la concurrence déjà échauffée en devenant un acteur supplémentaire sur le terrain des grands éditeurs. Cependant, coopérer avec DMarket apportera des bénéfices à la plupart des studios d’édition en ajoutant de la valeur «réelle» à leurs objets virtuels.

En fournissant une API prête à l’emploi, le service crée une opportunité pour les éditeurs de s’intégrer dans un écosystème plus large, de monétiser leurs actifs et de redonner vie à des jeux plus anciens.

Mais ce n’est que le début. Lorsque le projet sera diffusé, DMarket apportera de la valeur aux éléments de jeu de différents éditeurs en :

  • Augmentant le nombre de joueurs intéressés, attirant plus de spectateurs, et réengageant ceux qui ont perdu tout intérêt à jouer
  • Augmentant les revenus des éditeurs grâce aux frais supplémentaires de chaque échange d’articles effectué sur la plateforme
  • Renouvelant la passion pour les jeux plus anciens et encourager les utilisateurs à passer plus de temps dans le jeu en cherchant des objets pour les échanger plus tard
  • Programmant des primes et stratégies de développement pour les éditeurs

C’est dans l’intérêt de DMarket de faire s’épanouir à nouveau de nouveaux jeux, des anciens, apporter une simplicité d’achat d’articles pour les joueurs. C’est pourquoi le service offre des programmes de primes. Jusqu’à 18% des fonds collectés au cours de l’ICO seront alloués pour motiver les éditeurs et les développeurs à coopérer et à rendre plus d’articles échangeables via DMarket.
DMarket est une plateforme de trading décentralisée mondiale pour les objets virtuels qui fournira aux développeurs des revenus supplémentaires et un intérêt accru pour leurs produits, aidera les joueurs à monétiser leurs compétences et leur temps en réalité virtuelle et changera l’économie du jeu en promouvant la transparence et la sécurité de chaque transaction.
Pour rester en contact avec ce projet, suivez DMarket sur Facebook, sur LinkedIn, visitez son sujet sur Bitcointalk.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Sois le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz
X
X