L’Iran et la Russie songent à utiliser les crypto-monnaies pour échapper aux sanctions internationales

L’Iran et la Russie songent à utiliser les crypto-monnaies pour échapper aux sanctions internationales

Actualités
23 mai 2018 par Océane

Contre toute attente, l’Iran semble être favorable aux crypto-monnaies. Les Iraniens utilisent le Bitcoin (BTC) pour transférer de l’argent à l’étranger. Le gouvernement tend à prendre des mesures pour tirer parti de cette tendance.

Les sanctions américaines pourraient revenir peu de temps après la rupture de la discussion sur un accord nucléaire américano-iranien. L’Iran et la Russie envisagent de former un bloc, afin de contrer les sanctions économiques potentielles, selon la proposition d’un député iranien. Les crypto-monnaies seront par ailleurs envisagées comme solution.

Les craintes des citoyens iraniens se concrétisent

Mohammad-Reza Purebrahimi, le chef de la Commission parlementaire iranienne pour les affaires économiques, s’est entretenu avec Dmitry Mezentsev, le président russe du Comité de la politique économique du Conseil de Fédérations afin de trouver une échappatoire.

De plus, le Rial iranien a fortement chuté depuis la rupture des discussions entre le gouvernement iranien et les États-Unis. Son prix est tombé à 50 000 IRR par USD. Par conséquent, la population éprouve des attaques de panique inattendues dont témoigne Juan Villaverde, un analyste de Weiss Cryptocurrency Ratings.

Des millions d’Iraniens sont en proie à la panique, ils craignent non seulement de nouvelles sanctions, mais aussi un effondrement économique et une répression financière, et beaucoup d’autres se démènent pour trouver un refuge sûr pour le peu d’argent qui leur reste.

Dmitry Mezentsev

Se tourner vers les crypto-monnaies

Les crypto-monnaies favorisent une alternative unique avec des transactions plus rapides que le système de paiement interbancaire de SWIFT.
Purebrahimi a déclaré :

C’est l’un des bons moyens de contourner le dollar, ainsi que le remplacement du système SWIFT. Nous avons contraint la banque centrale en Iran (CBI) à commencer à développer des propositions sur l’utilisation de la crypto-monnaie.

Sachant que le gouvernement russe partage l’opinion de l’Iran, les crypto-monnaies se verront promues au sein de la nation iranienne.

à lire aussi :  Hongrie : la phase de réglementation de la crypto-monnaie est en cours d’études

« Nous serons les premiers pays à utiliser les crypto-monnaies dans l’échange de biens, » a ajouté le chef de la Commission parlementaire iranienne pour les affaires économiques.

Une réunion sur le groupe de travail interbancaire se penchant sur la coopération financière et institutionnelle est prévue pour le 5 juillet 2018. Le gouvernement russe attend beaucoup de cette rencontre. Mezentsev a affirmé que la collaboration entre les deux pays était strictement nécessaire. « Les relations interbancaires entre nos pays devraient être d’une grande importance, » a-t-il affirmé.

Ailleurs, le Venezuela a émis sa crypto-monnaie, le Petro, adossée au baril du pétrole pour contourner les sanctions américaines. Et les Îles Marshall, elles, réalisent une ICO pour leur crypto-monnaie étatique.

Que pensez-vous de l’utilisation de crypto-monnaies pour contourner les sanctions américaines ? Qu’en est-il de la collaboration entre l’Iran et la Russie ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :