Wang Chun Wei et l’université du Queensland démentent l’influence de l’USDT sur la fluctuation du Bitcoin

Wang Chun Wei et l’université du Queensland démentent l’influence de l’USDT sur la fluctuation du Bitcoin

Actualités
25 septembre 2018 par Victor

Wang Chun Wei et l’Université de Queensland ont rapporté dans une étude la contre-expertise de certains chercheurs prétendant que la crypto-monnaie USDT aurait manipulé le cours du Bitcoin. Dans ce rapport, Wang élimine la potentialité de l’USDT (Tether), un stablecoin, à manipuler le cours du marché. D’ailleurs, il déclare dans son étude que l’émission de l’USDT n’a pas d’effet « statistiquement significatif », sur le marché du Bitcoin.

Une étude à partir d’un modèle VAR

La problématique s’est manifesté à la suite d’un rapport de chercheurs de l’Université du Texas selon lequel le marché a pu être manipulé par l’injection à outrance des jetons USDT de Tether de sorte à gonfler le prix du Bitcoin, ce qui expliquerait la montée en puissance du BTC courant 2017. Ces deux chercheurs, John Griffin et Amin Shams, affirment ainsi l’implication de l’USDT pour garder le Bitcoin au sommet même en période de ralentissement.

Pour Wang Chun Wei, ces allégations sont purement spéculatives, et ne présentent aucune preuve tangible. La contre-expertise de Wang met en œuvre un modèle de Valeur à Risque ou VAR qui consiste à tester et mettre en relation les mouvements d’injections de USDT avec le cours du Bitcoin, qui au final n’a rien donné. Dans un extrait de l’étude de 66 pages, on retrouvera cette affirmation :

« Lorsque nous examinons l’équation de retour du Bitcoin de notre modèle VAR, aucune des variables retardées n’a un impact sur les rendements du Bitcoin ».

Le travail de Griffin et Sham ne sont pas significatifs sur le cas du Bitcoin

Pour éclairer sa position, Wang Chun explique les motifs qui ont mené les deux chercheurs de l’Université du Texas à décrier l’USDT. Selon lui :

« Après avoir suivi les transactions entre les portefeuilles individuels…en utilisant plus de 200 GB de données de la Blockchain, ils ont chronométré l’attache après les ralentissements du Bitcoin, ce qui suggère que Tether a été utilisé pour supporter et manipuler les prix du Bitcoin. »

Aussi, Wang Chun n’écarte pas la possibilité que l’injection de Tether aurait bien mouvementé le cours du Bitcoin mais à très faible niveau. Il explique que :

à lire aussi :  [Par critères] Classement des 10 meilleures crypto-monnaies

« L’impact des subventions Tether sur les rendements Bitcoin n’était pas statistiquement significatif, et donc les émissions de Tether ne peuvent pas être un outil efficace pour déplacer les prix du Bitcoin ». On pourra donc conclure que ceux qui cherchent un intérêt à la maîtrise du cours du BTC auraient choisi un autre moyen plus efficace en dehors de l’émission de jetons USDT.

Que pensez-vous de cette nouvelle étude délivrée par Wang Chun ? Réagissez dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X