Le président russe reconnaît le potentiel des crypto-monnaies et de la Blockchain

Le président russe reconnaît le potentiel des crypto-monnaies et de la Blockchain

Actualités
11 juin 2018 par Clémentine

Un média local de Russie a diffusé une émission télévisée dans laquelle le président Vladimir Poutine s’exprimait sur les crypto-monnaies et la Blockchain. Le gouvernement aborde le sujet avec prudence et une forte dose de moralisation, car l’industrie n’est pas encore pleinement réglementée et de nombreuses recherches doivent encore se faire pour répondre à la question de la création d’une monnaie numérique étatique. Poutine affirme que « la monnaie virtuelle étatique reste hypothétique pour l’instant.« 

La question de l’adoption

La 16ème session de « Direct Line », une série de questions et réponses orales en séance plénière s’est déroulée en compagnie de Vladimir Poutine le jeudi 7 juin dernier. Un citoyen a demandé si la Russie envisageait de lancer sa propre crypto-monnaie dans un avenir proche en s’adressant à Poutine, qui s’est appliqué à répondre sincèrement dans une ambiance conviviale.

Poutine a déclaré :

« Les crypto-monnaies ne sont pas par définition contrôlées par l’État. Elles dépassent les frontières nationales.Les technologies émergentes et notamment les monnaies virtuelles et la Blockchain évoluent à l’échelle internationale. Bien que le Japon a une longueur d’avance sur les monnaies numériques et d’ailleurs le pays témoigne d’une adoption qui va jusqu’aux salaires des employés, cela n’est pas forcément le même principe dans d’autres pays, » a souligné Poutine en faisant référence aux banques russes. » Dans la plupart des pays, la crypto-monnaie n’est pas un mode de paiement. La Banque centrale de la Fédération de Russie estime qu’elle ne peut être un moyen de paiement, de règlement ou de réserve de valeur. Rien ne sécurise cette monnaie, » ajoute-t-il.

Tirer parti des crypto-monnaies et de la Blockchain

« Les crypto-monnaies n’ont aucun cours légal en Russie. Nous ne les réglementons pas, » a avoué le président russe. « Cependant, nous les traitons très soigneusement. »

Poutine a voulu y remédier, appelant à une réglementation de la monnaie virtuelle dans le secteur minier national. En outre, une série de mandats a été émise l’année dernière à l’intention des responsables russes.

à lire aussi :  L’Indonésie songe à réglementer les crypto-monnaies

À titre d’exemple, le projet de loi « Digital Financial Asset » publié en mai dernier, fait référence à la Blockchain et au chiffrement. La troisième lecture a été approuvée par la Douma d’État russe. L’adoption de la version finale est prévue en juillet 2018.

Ce projet de loi vise à réglementer l’industrie des crypto-monnaies au sein des frontières russes.

La Russie devrait explorer les opportunités offertes par la technologie des registres distribués et il s’agirait dans l’immédiat d’alléger les restrictions au sein de la sphère financière et le commerce international. La Blockchain pourrait intervenir auprès des institutions financières, des entreprises et des particuliers russes afin d’atténuer les sanctions américaines accentuées ces dernières années.

Il est vrai que quelques entreprises privées et gouvernementales ont songé à lancer le « Cryptorouble » depuis 2015. Un rétroplanning a même été établi en janvier afin de mettre officiellement en circulation la monnaie numérique étatique russe d’ici 2019. Un conseiller économique proche du président a également annoncé en début d’année que les monnaies virtuelles pourraient assouplir les sanctions économiques en vigueur.

Que pensez-vous des propos de Vladimir Poutine sur les crypto-monnaies et la Blockchain ? Pensez-vous que le pays lancera sa propre crypto-monnaie une fois qu’elle sera réglementée ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :