Iran : vers une censure des plateformes de crypto-monnaies

Iran : vers une censure des plateformes de crypto-monnaies

Actualités
7 juillet 2018 par Victor

La crise économique sévit l’Iran et provoque un taux d’inflation allant jusqu’à 127 %. Ce fléau ne constitue pas la seule préoccupation du pays. Une nouvelle vague de censure gouvernementale liée aux crypto-monnaies fait rage auprès de la communauté iranienne, selon un porte-parole anonyme.

Les plateformes d’échange de crypto-monnaies sont interdites

De nombreux utilisateurs ont déclaré avoir des difficultés à accéder aux crypto-bourses telles que Binance et LocalBitcoin, même en ayant recours aux réseaux privés virtuels (VPN) et d’autres alternatives destinés à contourner les sanctions internationales.

« Beaucoup l’utilisent comme un instrument de couverture, car acheter le BTC est plus facile que d’aller au marché noir pour s’acheter des dollars américains », affirme le porte-parole anonyme de la communauté iranienne des monnaies virtuelles.

« Les services d’échange de crypto-monnaie en Iran ont été filtrés depuis mai ».

Il semble que le gouvernement veuille interdire l’accès aux crypto-bourses avant le renouvellement des sanctions américaines prévu en août et en novembre.

Ahmad Khalid Majidyar, le directeur du projet IranObserved de l’Institut du Moyen-Orient, s’est adressé au média en affirmant :

« Le président Rohani ne veut pas que les iraniens transfèrent des monnaies virtuelles, en particulier via le dollar, à l’étranger. »

« Si la diplomatie faiblit, cela signifierait qu’il y a plus de restrictions, et les crypto-monnaies seraient certainement aussi touchées. »

Les analystes pensent que la crise économique actuelle de l’Iran est liée aux relations internationales. Par conséquent, les autorités de régulation nationales ont cherché à établir des restrictions plus strictes au sein de l’industrie des crypto-monnaies. D’autant plus qu’une recherche sur 200 utilisateurs de crypto-monnaie réalisée par CoinDesk a démontré que la grande majorité utilisait la technologie émergente pour les paiements transfrontaliers.

à lire aussi :  La Corée du Sud : vers une réglementation internationale des crypto-monnaies ?

Même si cela peut paraître sévère, la censure des crypto-bourses était attendue depuis longtemps. L’organisme iranien de lutte contre le blanchiment d’argent a formellement interdit aux institutions financières du pays d’utiliser les monnaies numériques.

Mohammad Reza Pourebrahimi, le président du comité économique du parlement iranien, estime que les traders iraniens de crypto-monnaie nuisent à l’économie de la nation lorsqu’ils investissent sur les marchés décentralisés internationaux.

Iran censure les plateformes de crypto-monnaies

L’Iran aurait pu devenir un partisan du Bitcoin

Le pays était sur la bonne voie dans sa quête de développement Blockchain l’année dernière. D’ailleurs, l’International Business Times a rapporté qu’en février 2018, de nombreuses sociétés Blockchain collaboraient activement avec les régulateurs du pays pour développer une structure financière juridique autour des crypto-monnaies.

Toutefois, la communauté iranienne des monnaies numériques garde espoir. Il ne reste plus qu’à attendre de voir comment les relations internationales affecteront l’avenir des crypto-marchés iraniens.

Que pensez-vous de la censure des services d’échange de crypto-monnaie en Iran ? Combien de temps cette situation durera-t-elle ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X