L’Iran développe une crypto-monnaie locale

L’Iran développe une crypto-monnaie locale

Actualités
2 mai 2018 par Victor

D’après un rapport publié par Reuters, un ministre iranien a révélé que le pays développe sa propre crypto-monnaie étatique expérimentale. Cette annonce arrive à peine quelques jours après que la banque centrale de l’Iran ait décidé d’interdire les crypto-monnaies aux institutions financières nationales et aux établissements de crédit.

Pendant que l’Iran s’affaire à sévèrement sanctionner l’utilisation du Bitcoin et des altcoins en général auprès des institutions financières, le gouvernement commence à explorer la possibilité d’émettre sa propre monnaie virtuelle. Le Bitcoin aurait été rejeté sous prétexte des problèmes de blanchiment d’argent. Les principaux réseaux de paiement comme Visa, MasterCard et PayPal ont été coupés de tout contact avec les crypto-monnaies.

L’innovateur Mohammad Javad Azai-Jahromi intervient

Mohammad Javad Azari-Jahromi, ministre de l’Information et des Communications

En alternative, une crypto-monnaie centralisée et régulée a été annoncée dans le pays. Mohammad Javad Azari-Jahromi, le ministre de l’Information et des Communications a affirmé que celle-ci n’était pas affectée par l’interdiction. C’est « un modèle expérimental, » prêt à l’utilisation :

L’interdiction de « la banque centrale ne signifie pas l’interdiction ou la restriction de l’utilisation de la monnaie numérique dans le développement domestique. La semaine dernière, lors d’une réunion conjointe pour examiner les progrès du projet (la crypto-monnaie locale), il a été communiqué que le modèle était prêt. »

Le rapport de Reuters décrit Azai-Jahromi comme un innovateur, il est le plus jeune ministre. Une collaboration entre la Post Bank et des experts locaux aurait été établie afin de développer la crypto-monnaie locale, selon un tweet publié par Azai-Jahromi. La présentation aux banques du pays pour un examen approfondi est prévue à une date ultérieure.

à lire aussi :  Messi, la star du football, promeut un crypto-téléphone ultra sécurisé

Le Rial est en chute libre

L’Iran est dans une position délicate financièrement parlant. Le Rial (IRR), la monnaie fiduciaire du pays a plongé à son plus bas niveau historique récemment. Le gouvernement craint le retour des sanctions américaines. Les États-Unis pourraient renoncer à l’accord nucléaire multilatéral conclu par Obama durant son mandat. La décision présidentielle, à la charge de Donald Trump sera divulguée le 12 mai prochain. Il décidera si l’Iran fera de nouveau face à des sanctions sévères.

Le Petro vénézuélien semble échapper aux sanctions américaines, l’existence de cette crypto-monnaie pourrait expliquer d’une certaine manière l’initiative de l’Iran. Il se pourrait que le pays explore la possibilité de numériser sa propre monnaie fiduciaire, à la Dubaï peut-être – ce qui serait vraiment intéressant à voir.

Que pensez-vous de la crypto-monnaie locale de l’Iran ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

 

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X