[Interview] 6 questions pour Crypterium : résumé de cette ICO réussite

[Interview] 6 questions pour Crypterium : résumé de cette ICO réussite

Actualités
22 janvier 2018 par CanardCoinCoin
L’équipe de Crypterium répond à nos questions et revient sur le succès de son ICO

Nous avons rencontré les 4 co-fondateurs de Crypterium – Gleb Markov, Steven Polyak, Vladimir Gorbunov et Austin Kimm – et leur avons posé 6 questions au sujet de leur ICO, qui a récemment atteint entièrement son objectif de collecte de fonds en atteignant plus 51 millions (donc 7,5 millions le premier jour) de dollars pour poursuivre le projet d’une crypto-banque.

Quels sont les trois fondamentaux qui ont fait le succès de l’ICO de Crypterium ?

Austin Kimm – La première est la taille de la communauté avec laquelle nous avons pu nous engager. De toutes évidences, je crois que nous sommes peut-être l’ICO qui a le plus de succès en ce qui concerne la taille de son public. Lors d’une conférence, il y avait une file d’attente de plus de 200 personnes qui faisaient la queue pour me rencontrer parce qu’elles avaient soit acheté lors de l’ICO, soit entendu parler de Crypterium et qu’elles voulaient en savoir plus. Et je pense que le plus grand succès, c’est que nous avons réussi à capter l’imagination non seulement des spécialistes, mais aussi de toute une armée de personnes qui se sont installées dans les crypto-monnaies.

La deuxième chose, c’est que nous avons pu rencontrer un groupe de personnes incroyablement douées. Nous avions une vision claire, nous formions une équipe de quatre personnes et quelques personnes de plus, et pendant le processus de l’ICO, toutes ces personnes – PDG de banques, PDG des places ce marché, consultants stratégiques, beaucoup de personnes différentes – nous ont contacté et nous ont posé des questions, ce qui nous a aidés à formuler une vision beaucoup plus claire, qui s’est traduite en argent comptant; les gens croyaient vraiment en nous. Nous avions 72 000 acheteurs de jetons et nous avons recueilli environ 50 millions de dollars, ce qui représente une moyenne d’environ 650 $ chacun.

Steven Polyak – De mon point de vue, je pense que le succès clé de cette ICO était son modèle : l’analyse de rentabilisation, le produit et la façon dont le jeton s’intègre dans le produit. C’était logique, c’était clair et je pense que c’est fondamental. Le deuxième est le marketing – nous avons fait du marketing fantastique ! Troisièmement, la capacité de communiquer avec les conseillers et de développer notre réseau de pairs professionnels, ce qui nous a permis d’accroître notre attrait.

Gleb Markov

  1. Nous avons terminé l’ICO très tôt après avoir atteint le hard cap, et nous en sommes très heureux.
  2. Nous sommes devenus une ICO très populaire. Habituellement, une vente de jetons moyenne a 4 à 6 milles acheteurs, mais nous avons maintenant plus de 60 000 détenteurs de jetons provenant de plus de 150 pays, et plus de 300 000 comptes enregistrés. Sur Telegram, nous comptons 30 000 participants, ce qui montre l’ampleur inouïe et l’intérêt mondial de notre projet.
  3. Troisièmement, la structure de nos acheteurs de jetons. Contrairement à la plupart des ICO, il n’y a pas de gros détenteurs; nous avons eu beaucoup de gens qui achetaient pour 200 à 300 $, et c’est une bonne chose : cela signifie que nous avons des gens normaux et ordinaires qui nous soutiennent, et personne ne pourra contrôler le prix de notre jeton à la hausse ou à la baisse sur le marché secondaire inévitable.

Vladimir Gorbunov – Nous sommes devenus numéro un du nombre de titulaires de jetons dans le monde; nous avons obtenu une énorme base d’utilisateurs et le soutien d’une communauté de 300 000 personnes, et nous n’avons même pas essayé de dépasser la limite.

Y a-t-il eu des surprises pour vous dans cette ICO ?

Austin Kimm – La principale surprise a été la façon dont nous avons pu nous connecter – au sens figuré – avec le public. Lorsque j’essaie personnellement d’expliquer la crypto-monnaie à mes amis et à ma famille, c’est généralement difficile et les gens vous regardent le visage vide. Par le biais de l’ICO, nous présentons un message très simple: imaginez si vous pouviez dépenser la crypto-monnaie de la même manière que vous dépensez n’importe quelle autre monnaie. Nous avons décomposé l’information en petits morceaux que n’importe qui pouvait comprendre. Pour moi, la plus grande surprise a été la réponse. Au début, j’ai pensé qu’environ 2 000 à 3 000 spécialistes achèteraient nos jetons, mais nous avons fini par accueillir 300 000 personnes inscrites sur notre plateforme. De plus, la vidéo de Vladimir a reçu 4,7 millions de vues sur YouTube – ce sont des niveaux de type Justin Bieber.

Vladimir Gorbunov – J’ai été agréablement surpris de voir la croissance du bitcoin et des autres principales crypto-monnaies, ce qui nous a beaucoup aidés à atteindre notre objectif. Une autre surprise, c’est que si vous vous retrouvez dans le groupe des ICO qui collectent plus de 10 millions de dollars, alors les gens commencent à vous parler, vous envoyer toutes sortes de choses ordurières, écrire toutes sortes de critiques négatives – complètement absurde ! Mais la plus grande surprise a été qu’une véritable frénésie a commencé vers le Nouvel An où nous avons récolté 35% de notre hard cap.

à lire aussi :  Coinbase adopte une nouvelle politique liée à l'enregistrement des crypto-monnaies sur sa plateforme

Gleb Markov – Pour nous, tout ce que j’ai dit plus haut était une surprise : le fait que nous ayons atteint le montant maximal fixé; et nous ne pensions même pas que nous obtiendrions la moitié du montant des ventes, mais nous aurions réalisé le produit de toute façon. C’était également une surprise de constater que, statistiquement, nous nous distinguions de tous les autres ICO par le nombre élevé d’acheteurs. Pour la plupart des ventes de jetons, le scénario standard est qu’il y a beaucoup, beaucoup de ventes les premiers jours, puis elles s’assèchent. Pour nous, c’était l’inverse, et dans les derniers jours de la vente, quand il n’ y avait plus de bonus disponibles et que les jetons étaient achetés à 1 pour 1, à l’époque du Nouvel An, quand le prix des Altcoins augmentait par rapport au bitcoin, et que ces achats devenaient encore moins attrayants, nous percevions 1 million de dollars par jour, et dans certains des derniers jours, nous vendions plus que dans les premiers jours.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?

Vladimir Gorbunov – La préparation de l’ICO est un processus très complexe, car il y a énormément de travail à faire avant une date précise qui ne peut pas être reportée, et c’est comme préparer les élections : il faut tout faire. On ne sait absolument pas comment la communauté réagira au projet, puisque personne dans ce segment n’avait rien de semblable. Il y a une telle pression psychologique, des tensions constantes, des attaques nerveuses, des accidents : tout cela en a fait l’une des étapes les plus difficiles.

Steven Polyak – Je pense que la difficulté était d’attirer des investisseurs institutionnels. Ce n’était pas un début facile, mais c’est devenu plus facile au fur et à mesure que nous avons commencé à avoir beaucoup plus de lumière sous les projeteurs.

Austin Kimm – Le plus gros problème auquel nous avons fait face a été la vitesse de la plate-forme, le nombre d’acheteurs potentiels de jetons et la distribution des jetons parce que la demande était forte. La chose la plus difficile pour nous, c’est le volume, parce que personne n’a jamais vu ce niveau auparavant. Nous recevons maintenant quelques critiques sur le problème de la vitesse insuffisante du traitement des requêtes.

Gleb Markov – Il y a un si grand nombre d’entreprises qui veulent vous aider, qui prennent de l’argent d’avance et disparaissent, ou qui ne peuvent manifestement pas faire ce qu’elles promettent mais ne veulent pas vous rembourser.

Qu’est-ce qui vous a le plus aidé à atteindre le montant escompté ?

Vladimir Gorbunov – La première chose est le positionnement correct du produit; même le Financial Times a dit que nous faisions penser à JP Morgan et qu’ils avaient manqué leur chance. Deuxièmement, c’est l’idéologie du produit, car dans le futur, les cryptobanques (en anglais, cryptobank) pourraient être très importantes. Troisièmement, il y aurait bien sûr des conseillers compétents et une équipe solide.

Austin Kimm – Je pense que c’était un marketing vraiment incroyable. Nous avions un message très simple et clair, appuyé par un marketing de foule fantastique. En tant qu’entreprise, nous n’avons pas fait appel à des institutions, donc nous devions être encore meilleurs en marketing, car évidemment si Dragon Draper (ndlr : un fond d’investissement) nous donnait 10 millions de dollars, tout le monde dirait : « D’accord, on a fait preuve de diligence raisonnable et je peux mettre mon argent », mais quand on lance avec zéro pré-monnaie, c’est plutôt difficile. Le facteur de succès ultime a été notre message simple, coïncidant avec l’ascension des monnaies bitcoin et autres altcoins, et les gens qui ont cru en ce message. Une autre chose à laquelle je crois que nous étions bons, c’est de chercher des gens qui voulaient diversifier leurs activités relatifs aux crypto-monnaies, parce que nous sommes une banque de crypto-monnaies.

Gleb Markov – Deux choses : le volume des ventes de jetons, qui a commencé haut et est resté élevé tous les jours; parfois même notre plateforme d’achat des jetons ne pouvait techniquement pas gérer et s’est écrasé sous la charge. Aussi, la hausse du prix des bitcoins : nous avons vendu des jetons au prix des bitcoins, mais nous avons délibérément fixé le plafond en dollars.

à lire aussi :  [ICO] FTEC : une plateforme dédiée aux traders de crypto-monnaies

Quels sont vos projets pour 2018 et qu’allez vous faire au cours des prochains mois ?

Steven Polyak – Je pense que la clé de cette année est le produit et son développement, ainsi que le gain de revenus sur le produit.

Austin Kimm – La première étape consiste à réaffirmer nos priorités et à établir une feuille de route. Nous nous réunirons tous à Singapour début février avec des acteurs et des conseillers stratégiques, et nous confirmerons à nouveau nos priorités. Plus vous recevez d’argent, plus cela influence la vitesse et l’ordre d’une manière différente, donc nous pensons sortir le produit à la fin du premier trimestre ou au début du deuxième trimestre. Tout ce qui suit fait encore l’objet de débats; comme je l’ai dit, nous allons nous réunir à Singapour pour décider de tout cela.

Gleb Markov – L’application sortira dans la première moitié de 2018, et nos autres plans pour 2018 sont les mêmes que pour les cinq à dix ans suivants : créer et mettre à l’échelle la Blockchain efficace dont notre public a besoin, des produits fintech qui sont fortement demandés sur le marché et sont liés d’une manière ou d’une autre à la crypto-monnaie. Il est clair que cela est nécessaire, tant de la part des payeurs que des bénéficiaires des fonds (points de vente au détail). Nous devons offrir cette solution d’infrastructure. Qui peut faire ça si ce n’est pas nous ? Nous sommes là depuis 10 ans, nous sommes des spécialistes avec une expérience éprouvée, et pour nous c’est un point d’honneur de fournir une solution que tout le monde utilisera et qui sera la meilleure. Nous avons l’intention d’être le leader absolu, le JP Morgan parmi les cryptobanques.

Vladimir Gorbunov – L’application sortira très prochainement. L’un des principaux défis actuels consiste à mettre sur pied une équipe internationale. Nous ouvrons des bureaux à Londres et à Singapour, et nous aurons plusieurs autres divisions. La deuxième chose, c’est de travailler avec les places de marché; nous espérons que bientôt, au début du mois de mars, nous serons en mesure de nous inscrire sur certaines des places de marché les plus importantes, et nous y travaillons déjà. Une autre tâche clé est de façonner le produit, non seulement avec l’application, mais aussi en créant un écosystème de paiement.

Une partie des plans

Quel conseil donneriez-vous aux entreprises qui planifient une ICO pour 2018 ?

Gleb Markov – N’approchez pas une ICO comme si c’était une façon facile de collecter des fonds ; vous devriez être prêt à lancer votre projet même sans collecter de l’argent dans une ICO, et mieux encore avant l’ICO. Je me rends compte que certaines personnes ne tiendront pas compte de ce conseil, et se précipiteront pour trouver une idée inutile, peut-être illégale. N’oubliez pas qu’une centaine d’ICO sont lancés chaque jour et qu’il y a beaucoup de concurrence. Des gens se sont déjà brûlés les doigts, et ils ne sont pas stupides – il n’est donc pas si facile d’atteindre votre objectif. Si vous n’avez pas d’équipe forte ou de financement propre et que vous n’êtes pas prêt à lancer le projet même si votre ICO n’apporte pas les fonds nécessaires, je vous déconseille fortement de faire un projet aussi laborieux et incertain.

Austin Kimm – Je pense qu’il est important de rendre la structure de votre jeton facile à comprendre pour les gens. Parfois, j’ai lu les livres blancs de projets qui me demandent d’être leur conseiller, et je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi des gens voudraient posséder ces jetons. Assurez-vous que l’économie du jeton fonctionne vraiment avant de commencer à le commercialiser; nous avons étudié en détail l’économie de base de notre jeton avant de commencer. Les gens doivent voir ce qu’ils gagneraient à acheter votre jeton.

Steven Polyak – Je pense qu’il est essentiel d’avoir de bons conseils juridiques, et ICOBox nous a beaucoup aidé. Je pense que les questions juridiques sont fondamentales, surtout en 2018.

Vladimir Gorbunov – Ne comptez que sur vous-même et ne comptez sur l’aide de personne. Il n’ y a pas de recette unique pour réussir; il s’agit toujours d’un mélange – le bon marketing, obtenir la bonne idée au bon moment. Le nouveau projet ne devrait pas avoir peur. Avec les bons efforts et de la prévoyance, ça peut marcher !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X