3 sociétés de crypto-monnaies non licenciées dans la ligne de mire du régulateur financier italien

3 sociétés de crypto-monnaies non licenciées dans la ligne de mire du régulateur financier italien

Actualités
26 novembre 2018 par Xavier

La Commission nationale des entreprises et de la Bourse (CONSOB) italienne a débusqué 3 plateformes développant des activités d’investissement en crypto-monnaies et de crypto-minage sans autorisation préalable. Ainsi, elle leur a lancé un avis de cessation et d’abstention dans un effort commun des états européens pour une meilleure réglementation de l’industrie des monnaies virtuelles.

Avis de cessation et d’abstention pour les non titulaires de licence

Le régulateur financier italien « a commencé à recueillir des informations sur ces plateformes après avoir reçu des plaintes à leurs sujets », selon le rapport d’un média local. Il aurait découvert de nombreuses crypto-entreprises qui ne détenaient pas de permis.

Parmi elles, on retrouve le site du courtier en devises Richmond Investing, qui « promet aux investisseurs des rendements élevés dans un court laps de temps tout en prétendant fournir des services d’investissement intégrés pour plusieurs actifs » d’après CONSOB.

Cette dernière a publié un mandat d’arrêt à son égard le 20 novembre en découvrant que Richmond Investing ne détenait pas de licence légitime pour mener son activité.

Préalablement, l’autorité a déjà imposé à la plateforme non agréée Crypton Ltd de suspendre son introduction en bourse (IPO) pendant 90 jours. La société prétend « fournir un revenu passif sous la forme d’une preuve de crypto-minage qui est à la disposition de tous les détenteurs du jeton Crypton ».

L’organisme monétaire italien a également interdit à Alessandro Brizzi de promouvoir la crypto-monnaie Crypton sur sa page Facebook. Par ailleurs, Eagle Bit Trade, plateforme d’échange de bitcoin a été mis sur liste noire pour avoir encouragé les investisseurs à utiliser ses « offres de trading » afin effectuer des transactions en monnaies virtuelles.

à lire aussi :  À Shanghai : une crypto-entreprise obtient gain de cause contre un de ses investisseurs devant le tribunal

L’Europe s’oriente vers une meilleure réglementation des crypto-monnaies

La Commission nationale des entreprises et de la Bourse d’Italie s’inscrit dans la lignée de nombreux autres régulateurs européens. Elle a annoncé dernièrement une série de mesures visant à la fois à taxer et à réguler les monnaies numériques.

En effet, en octobre, la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni qu’elle entamera des réunions constructives sur la faisabilité d‘interdire la vente de produits dérivés cryptomonétaires comme le Bitcoin. Ainsi, les contrats à terme et les options sur devises numériques seront à examiner au cours des prochaines discussions prévues pour le premier trimestre de 2019.

Dans la même optique, un projet de loi en Espagne vise déjà à taxer les crypto-monnaies pendant que les autorités du pays observent de près les activités de 15 000 contribuables détenteurs de crypto-monnaies.

Que pensez-vous de l’avertissement de la CONSOB à l’encontre de ces trois plateformes de crypto-monnaies non agréées ? Qu’en est-il des efforts des états européens pour une meilleure réglementation du secteur ? Faites-le nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X