Suisse : « la Blockchain révolutionne le secteur économique »

Suisse : « la Blockchain révolutionne le secteur économique »

Actualités
25 juin 2018 par Clémentine

Le département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche a publié une annonce de Johann N. Schneider-Ammann (un membre du Conseil fédéral suisse) selon laquelle la Blockchain « marquerait un tournant profond dans le système économique d’aujourd’hui. »

Un membre du Conseil fédéral suisse dit que la Blockchain marque un tournant majeur

Une éducation sur la Blockchain

Le conseiller fédéral suisse Johann N. Schneider-Ammann a prononcé un discours lors de la Crypto Valley Conference de Berne.

« Presque personne ne se doute de la manière dont la Blockchain va pénétrer l’économie mondiale, » a-t-il annoncé.

La Suisse reste quelque part spectatrice de l’ampleur phénoménale des nouvelles technologies, de leur potentiel et des risques associés à leur utilisation. Une éducation sur la Blockchain ne serait donc pas de refus pour le pays.

« Nous devons mettre davantage l’accent sur la numérisation et la technologie dans les écoles. Nous avons besoin de plus de spécialistes en informatique (sans parler des experts en Blockchain) et plus de projets de recherche dans ce domaine. »

Réguler les crypto-monnaies, le grand registre distribué et les ICO

Schneider-Ammann

Schneider-Ammann estime qu’une réglementation de l’industrie de la Blockchain, des crypto-monnaies et des Initial Coin Offering (ICO) serait plus que nécessaire en Suisse. Le pays devrait considérer les technologies émergentes pour prétendre à la force novatrice et émancipatrice qu’elle souhaite refléter à travers le monde.

« Le fait que la Suisse soit aujourd’hui un leader mondial dans les industries de haute technologie et dans les produits pharmaceutiques est considéré comme normal. Il est facile d’oublier que tout comme la Blockchain d’aujourd’hui, ces secteurs ont commencé avec des technologies et des services jusqu’alors inconnus. »

Tout en tenant compte des forces et faiblesses de l’industrie, le chef d’État a fait allusion à une « Blockchain Task Force ». Cette dernière travaillerait en collaboration avec des acteurs privés dirigés par sa personne et Ueli Maurer, le Ministre des Finances :

« Mais pour être clair, un bon cadre économique ne signifie pas donner carte blanche ! Les abus doivent également être systématiquement évités dans le Nouveau Monde numérique. Dans ce cas, les entreprises ont besoin de sécurité juridique. Sinon, il n’y aura aucun investissement. »

La Suisse participe activement à l’adoption des crypto-monnaies avec la Crypto Valley de Zoug. La réglementation fiscale souple et favorable aux monnaies virtuelles et aux ICO fait de la nation un centre pionnier de l’industrie. La ville de Zoug lancera prochainement un système de vote municipal basé sur la technologie Blockchain.

à lire aussi :  Collaboration entre IBM et Veridium : La Blockchain au service des marchés de crédit carbone

Que pensez-vous des commentaires du conseiller fédéral suisse Johann N. Schneider-Ammann ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X