Selon les startups fintech, « le Bitcoin représente une véritable force »

Selon les startups fintech, « le Bitcoin représente une véritable force »

Actualités
19 mai 2018 par Océane

Cette année, le prix du Bitcoin a baissé d’environ 40%. Bien que les bénéfices générés par les crypto-bourses se heurtent à un vrai casse-cou depuis quelque temps, les startups issues du marché des crypto-monnaies se portent mieux dernièrement. Après l’ajout de l’option d’achat/vente de crypto-monnaies à leurs services, les entreprises comme Revolut, une application de paiement, et Robinhood, un courtier mobile, ont potentiellement gagné de nouveaux clients.

Reuters

La société de transfert de fonds TransferGo fait partie des nouvelles entreprises de haute technologie qui envisagent de proposer le trading de crypto-monnaies à leurs clients. Après que le PDG de Daumantas Dvilinskas ait révélé la requête des utilisateurs selon laquelle ils voulaient acquérir des crypto-monnaies, 4000 personnes environ se sont préenregistrées pour le service en à peine quelques heures. La société londonienne a déclaré, le 17 mai, qu’elle a engrangé 10 millions de dollars de plus en capital-risque. Cela va permettre aux clients d’acheter et de vendre le Bitcoin, l’Ethereum, le XRP, le Litecoin et le Bitcoin cash.

La méfiance des institutions financières traditionnelles

Les grandes entreprises financières restent méfiantes malgré l’efficacité des services de monnaies virtuelles à affrioler de nouveaux clients. Au début de l’année, Merrill Lynch a proscrit l’achat du Bitcoin aux clients et aux conseillers financiers. Goldman Sachs n’est pas encore en mesure de gérer lui-même le Bitcoin. Au moyen d’instruments financiers dérivés assortis d’analyses approfondies, il compte apporter à ses clients institutionnels des services liés aux crypto-monnaies. Le partenariat avec les banques traditionnelles est devenu une pierre d’achoppement pour les échanges de crypto-monnaies.

à lire aussi :  Commencer à acheter des coins en tous genres

Les monnaies numériques sont effectivement sujets à des tentatives de vol, des arnaques tandis que leur réglementation est encore lacunaire et que les usagers restent peu éduqués sur la sécurité numérique. Les nouvelles entreprises veulent évidemment prendre des risques contrairement à leurs confrères qui restent sur la réserve de peur de perdre leur gain .

TransferGo gravit les échelons en se lançant sur le marché des crypto-monnaies

En parallèle, le nombre de startups pourvoyant des services financiers monte en flèche. Pour les sociétés de transfert de fonds, le but de la manœuvre est de trouver rigoureusement et instinctivement comment faire de l’argent avec la concurrence qui s’intensifie. Ils ont démontré que les entreprises pouvaient fournir des services bancaires sans pour autant devenir une banque.

Capitalisation des crypto-monnaies (milliard USD)

A titre d’exemple, TransferGo et Revolut géraient leurs propres entreprises avant de se lancer dans les crypto-monnaies. A ce jour, TransferGo a transféré 1 milliard de livres sterling (1,35 milliard de dollars). Ce montant de transfert est doublé chaque année depuis six ans. Bien que la société n’escompte nullement au statut bancaire, elle est en discussion avec les régulateurs lituaniens pour obtenir une licence de monnaie numérique. Cette licence va permettre aux sociétés de dispenser des services de dépôt, les retraits en cash, ainsi que les prélèvements et les virements. TransferGo proposera les découverts et l’assurance voyage dans un avenir plus ou moins proche.

Avec 600 000 clients, TransferGo n’est pas encore exploité à son plein potentiel. La société affirme n’attirer qu’environ 1 000 nouveaux utilisateurs par jour. La société a démarré au Royaume-Uni, puis s’est étendue en Pologne, en Allemagne et aux pays du Nord. Son PDG a constaté que l’activité de transferts de fonds est plus florissante en Pologne et en Ukraine. Elle exploite un projet pilote utilisant la technologie du Ripple pour vérifier si la réduction des coûts et l’accélération des transferts seraient envisageables.

à lire aussi :  William Shatner investit dans une exploitation minière alimentée par une énergie renouvelable

Si cette expérience avec d’autres startups fintech servait de modèle, les crypto-monnaies pourraient attirer beaucoup de nouveaux clients. Nous pourrions parier là-dessus que le prix du Bitcoin soit haussier ou baissier. Après tout, les casinos ont tendance à gagner plus d’argent que les joueurs. Qu’en dites-vous ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X