La France prépare un groupe de travail du G7 pour réglementer la crypto-monnaie

La France prépare un groupe de travail du G7 pour réglementer la crypto-monnaie

Actualités
22 juin 2019 par Xavier

Suspicieuse à l’égard du projet Libra  de Facebook, qui développe actuellement une crypto-monnaie propre à son réseau, la France qui préside le G7, a donc annoncé la création d’un groupe de travail pour étudier la réglementation adaptée à cette technologie.

Une mobilisation historique pour Facebook

A peine dévoilée, la crypto-monnaie de Facebook baptisée « Libra » sonne l’alerte générale chez les économistes.

La présentation officielle de cette monnaie numérique a entraîné de vives réactions de la part des gouvernements occidentaux en ce qui concerne sa gouvernance et dans une large mesure, son impact sur la finance internationale.

Plus tôt cette semaine, Bruno Le Maire, le Ministre des Finances s’est ainsi opposé à l’utilisation d’une crypto-monnaie habillée en monnaie souveraine, avant de préciser qu’il fallait que Facebook offre des « garanties » pour obtenir l’aval de la part des autorités gouvernementales.

La France a ainsi mobilisé le G7 pour créer un groupe de travail spécial afin d’étudier rigoureusement la question de la crypto-réglementation.

Il est présidé par Benoît Coeuré, membre du conseil de la Banque centrale européenne.

L’annonce a été faite par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque centrale française, qui a précisé qu’un « examen particulier sur les actifs numériques et leurs conformités » est plus que nécessaire.

Un rapport qui scellera le destin de « Libra »

Le groupe de travail annoncé par François Villeroy se concentrera particulièrement sur la crypto-monnaie de Facebook « Libra », pour prévenir les hypothétiques failles de blanchiment d’argent et les financements terroristes.

Pour sa part, la France n’a pas tranché en amont sur la pertinence du projet sans pour autant cacher ses craintes.

« Nous voulons combiner l’ouverture à l’innovation et la fermeté en matière de réglementation […] c’est dans l’intérêt de tous », affirme François Villeroy.

Par ailleurs, le groupe de travail aura la lourde tâche de scruter à la loupe le projet Libra avant de soumettre un rapport décisif le mois prochain.

à lire aussi :  La technologie Blockchain peine à se faire légitimer sur le marché boursier

Sur ce, le gouverneur de la banque centrale anglaise, Mark Carney, a déclaré que cette crypto-monnaie ne sera pas autorisée si elle ne respecte pas les normes.

Facebook fait face à une situation compromettante devant une communauté internationale suspicieuse, alors que son projet traverse la dernière ligne droite.

D’autre part, les autorités américaines partagent le point de vue des Européens sur la nécessité d’étudier « Libra » dans son essence avant de l’exploiter sainement.

Dans cette perspective, le réseau social est attendu pour une audience le 16 juillet devant un groupe bipartite de sénateurs américains.

Que pensez-vous de ce groupe de travail préparé par le G7 pour la réglementation crypto ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 2,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X