Mastercard veut prendre en charge les crypto-monnaies soutenues par les Etats

Mastercard veut prendre en charge les crypto-monnaies soutenues par les Etats

Actualités
21 mars 2018 par Clémentine

En octobre 2017, Ajay Banga, le PDG de Mastercard a minimisé l’importance des crypto-monnaies. Quelques mois plus tard, l’entreprise semble réitérer sa position en étant ouverte à l’encaissement des crypto-monnaies sur ses cartes bancaires, à condition que celles-ci suivent des mesures réglementaires strictes.

Mastercard est ouvert aux crypto-monnaies gouvernementales

Le géant des cartes bancaires a exprimé sa prédisposition à travailler avec les crypto-monnaies soutenues par le gouvernement, bien qu’il ait qualifié toutes les autres crypto-monnaies « d’indésirables. » Mastercard accepte les crypto-monnaies lancées par la banque centrale sous certaines conditions, selon Financial Times.

Ari Sarkar, le vice-président de Mastercard, de la région Asie-Pacifique, s’est exprimé lors d’une interview hier, le 19 mars, en affirmant :

« Si les gouvernements cherchent à créer une monnaie numérique nationale, nous serions très heureux de regarder cette création d’une manière plus favorable par rapport aux crypto-monnaies existantes. »

La liste des gouvernements exploitant, ou expérimentant de prés ou de loin, des crypto-monnaies soutenues par la banque centrale, s’allonge rapidement. Elle inclut l’Angleterre, le Canada, la Chine, la Russie, l’Inde, les Iles Marshall, Dubaï et l’Estonie. Toutefois, seul le Venezuela a lancé sa propre crypto-monnaie, il s’est fait par la suite critiquer abruptement, à l’échelle internationale.

Sarkar a poursuivi en précisant :

Tant qu’elle est soutenue par un régulateur et qu’elle n’est pas anonyme, la crypto-monnaie répondrait à toutes les exigences réglementaires, je pense que cela nous intéresserait davantage.

Si la position du géant financier n’a pas été claire jusqu’à lors, désormais, il est évident que l’entreprise condamne certaines crypto-monnaies tout en restant réceptive à la technologie Blockchain.

à lire aussi :  Présentation : Bitcoin Private (BTCP), une autre branche du BTC mais anonyme

Appliquer les mesures AML et KYC

Malgré les controverses sur le Petro du Venezuela et tout le battage médiatique autour des crypto-monnaies, MasterCard semble prudemment s’approcher de l’industrie. Sarker a déclaré au Financial Times que MasterCard travaille actuellement sur un programme test au Japon et à Singapour en vertu duquel les clients sont autorisés à encaisser le Bitcoin sur une carte MasterCard. Cependant, le programme implique une stricte adhésion aux règles KYC et AML.

Dans une déclaration faite l’année dernière, le PDG Banga a affirmé que la société trouvera un moyen de collaborer en proximité avec les monnaies numériques étatiques. Au vu de la popularité grandissante des monnaies virtuelles et des revenus du marché de devises numériques, l’intention de Mastercard est tout à fait logique. Le géant des cartes de crédit veut avoir un contrôle total sur les devises, ce qui justifie son intérêt pour les crypto-monnaies introduites par les gouvernements.

Que pensez-vous de l’intérêt de Mastercard pour les crypto-monnaies soutenues par l’Etat ? Réagissez dans la section des commentaires pour que nous puissions connaître votre avis.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X