L’Iran est en voie d’adopter les crypto-monnaies

L’Iran est en voie d’adopter les crypto-monnaies

Actualités
5 août 2018 par Xavier

La Banque Centrale iranienne est connue pour sa politique anti-crypto-monnaies. Plus tôt cette année, elle a interdit l’utilisation des crypto-monnaies et a commencé à entraver le travail des crypto-bourses locales. Ses positions hostiles ne surprennent pas grand monde, cependant, une lueur de changement semble se faufiler à l’horizon.

« Les crypto-monnaies dans l’économie nationale »

Un groupe de travail sur les monnaies numériques a été mis en place par le parlement iranien Majlis; selon les médias locaux dont Fars News.
Abolhassan Firouzabadi, un Haut Conseiller du cyberespace a déclaré :

« La décision finale n’a pas encore été prise, mais un groupe de travail de la Commission sociale du Majlis l’étudie pour établir les services d’échange en ligne de crypto-monnaies, le minage de monnaies virtuelles et les monnaies qui seront déclarées comme étant légales. »

L’exploitation minière du Bitcoin et des altcoins revient aux entreprises et particuliers plutôt qu’au gouvernement lui-même. Mais à ce stade, tout reste à déterminer.

L’industrie des monnaies numériques constitue une principale préoccupation pour l’Iran. D’ailleurs, Firouzabadi a récemment assisté à une réunion avec le président Hassan Rouhani pour faire un constat des « crypto-monnaies dans l’économie nationale. »

Une crypto-monnaie iranienne ?

L’Iran semble envisager le lancement d’une monnaie numérique étatique similaire au Petro vénézuélien, un jeton d’obligation gouvernementale tiré du pétrole.

« Les crypto-monnaies étrangères » – dont le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH) – qui fonctionnent sur un réseau global, ont également été évoquées.

Alors que les détails relatifs à la discussion sur les crypto-monnaies se font rares pour l’instant, l’Iran fera face aux sanctions américaines au cours de ce mois-ci. Les transactions transfrontalières pourraient alors s’avérer difficiles pour la nation iranienne.

à lire aussi :  Pas de taxe sur les paiements en Bitcoin en Allemagne

Sachant que le gouvernement pourrait lui-même « produire » des Bitcoins ou des Ethers (Ethereum) s’il dispose assez d’Asics et de GPU, aborder le sujet de l’exploitation minière serait intéressant.

Le secteur des crypto-monnaies fonctionne sans aucun intermédiaire ni entité bancaire, elle dispose de son propre réseau mondial indépendant. Par conséquent, les monnaies numériques peuvent être utilisées comme moyen de paiement de services ou de biens.

Que pensez-vous de la position iranienne par rapport aux crypto-monnaies ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X