Les crypto-bourses accusent les banques irlandaises de discrimination

Les crypto-bourses accusent les banques irlandaises de discrimination

Actualités
25 juin 2018 par Antoine

Plusieurs banques irlandaises ont refusé de fournir leur service aux entreprises locales opérant dans le secteur de la monnaie virtuelle. Ces dernières et notamment Eircoin – une plateforme d’échange de Bitcoin lauréat du prix « Best Business Startup » – se sont plaintes des discriminations et des soubresauts proférés par les institutions financières. Pourtant, l’Irlande se maintient  comme une juridiction favorable aux entreprises utilisant la  Blockchain et les crypto-monnaies.

Les banques irlandaises clôturent les comptes des crypto-bourses

Eircoin, « le seul courtier Bitcoin d’Irlande » ainsi que d’autres sociétés de crypto-monnaies comme Bitcove ont dénoncé ouvertement une pratique discriminatoire de la part des institutions financières irlandaises. Les comptes des entreprises de trading de monnaies virtuelles ont dès lors été suspendus à tour de rôle au sein de la Banking and Payments Federation of Ireland (BPFI) ainsi que d’autres banques.

La situation s’est aggravée, entraînant également la fermeture d’Eircon en avril 2018.

Par ailleurs, Dave Fleming, le cofondateur de la société affirme que « les banques du pays sont à blâmer pour cette perte » :

« Le système bancaire est négligent et défensif . La fermeture empeste la capture réglementaire », dénonce-t-il. « Pourtant, les institutions bancaires devraient aucunement réprimander les activités illégales issues des crypto-monnaies ni prohiber les entreprises qui traitent ces monnaies virtuelles », a ajouté Fleming. « Si une société irlandaise de Bitcoin était impliquée dans le financement du terrorisme, la banque n’aurait jamais entamé une discussion avec nous, ce serait plutôt la loi. »

De nombreuses banques dont la Bank of Ireland et AIB, ont clôturé les comptes de Bitcove. Afin de poursuivre ses opérations, l’entreprise a dû se tourner vers les partenaires bancaires étrangers.

Bitcove dénonce une pratique discriminante de la part des banques irlandaise envers les crypto-bourse

Peter Nagle, le co-fondateur de Bitcove, a exprimé son mécontentement face à la situation actuelle. Il a blâmé les institutions financières pour n’avoir donné aucune raison pour ce changement soudain  de pratique.

« Les raisons invoquées sont assez saugrenues. Ces institutions ne soutiennent pas les sociétés offrant des services d’échange de crypto-monnaies, bien qu’elles nous aient déjà fourni des comptes à cette fin. »

Les normes KYC et AML

Les banques irlandaises ont nié toute discrimination proférée à l’encontre des crypto-bourses. Le BPFI, qui représente 70 institutions financières, a déclaré ne pas être au courant d’une politique amenant à clôturer les comptes des crypto-bourses.

à lire aussi :  Les Philippines utilisent la Blockchain pour sauver la rivière Pasig

AIB, l’une des plus grandes banques irlandaises a également contesté les accusations à son encontre. Selon son annonce :

« AIB ne fait pas de discrimination en ce qui concerne la fourniture de services bancaires aux sociétés de crypto-monnaies. Elle n’a pas systématiquement suspendu les comptes de ces sociétés. Néanmoins, les banques ont l’obligation de respecter les procédures KYC et AML du pays. L’ouverture et l’exploitation des comptes bancaires en dépendent. Plusieurs crypto-bourses ont expressément enfreint la loi en vigueur, ce qui justifie cette décision restrictive d’AIB », a annoncé un porte-parole de la banque.

Un contraste probant

Les institutions financières traditionnelles semblent adopter une attitude rébarbative envers les crypto-monnaies. Pourtant, l’Irlande se définit comme une juridiction opportune aux technologies émergentes.

Selon des rapports récents, une nouvelle plateforme soutenue par le gouvernement fera la promotion de l’Irlande en tant que développeur d’applications incontournables basées sur la technologie Blockchain. Un groupe d’expert de la Blockchain et la société Consensys ont signé un partenariat afin de créer la Blockchain Ireland.

Enterprise Ireland, le Ministère des Finances, des membres de l’industrie et des représentants d’établissements universitaires soutiennent le projet.

IDA Ireland, une agence de promotion des investissements étrangers a particulièrement salué les initiatives pionnières derrière la Blockchain Ireland.

Dans cet élan, les autorités de Dublin et le service des impôts irlandais ont publié des lignes directrices sur la taxation des transactions en crypto-monnaies en reconnaissant l’importance indéniable des crypto-monnaies et de ses activités économiques connexes.

Par conséquent, la réglementation fiscale en vigueur s’applique au secteur des crypto-monnaies conformément au nouveau « Manuel des droits et taxes » du pays. Les revenus des monnaies virtuelles et les bénéfices issus des crypto-marchés sont soumis à des impôts directs comme l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur le revenus et l’impôt sur les gains en capital.

à lire aussi :  [ICO] Crypterium, une crypto-banque qui réconcilie argent réel et crypto-monnaie

En outre, « le Bitcoin est une monnaie », affirment les fonctionnaires irlandais. Les crypto-monnaies sont considérées comme des « instruments négociables. »

Une pratique commune

D’autres entreprises financières à travers le monde refusent de fournir leurs services aux crypto-bourses et courtiers de monnaies numériques. Les banques centrales de l’Inde et de l’Iran ont expressément demandé aux institutions bancaires réglementées de complexifier les transactions faites avec des crypto-monnaies.

Les banques du Chili ont fermé la majeure partie des comptes des services d’échange de monnaies virtuelles bien qu’une récente décision de la cour d’appel a annulé cette politique discriminative.

Pensez-vous que les banques irlandaises discriminent les crypto-bourses ? Cette répression est-elle temporaire ou définitive ? Partagez votre opinion sur le sujet dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X