Le PDG de Bitcoin.com pourrait être poursuivi en justice par plus de 600 utilisateurs

Le PDG de Bitcoin.com pourrait être poursuivi en justice par plus de 600 utilisateurs

Actualités
30 avril 2018 par Xavier

Roger Ver, le propriétaire de Bitcoin.com, pourrait être poursuivi en justice par un groupe de passionnés des crypto-monnaies. Il semblerait qu’il égard délibérément les investisseurs novices en exploitant la confusion des débutants en ce qui concerne le Bitcoin et le Bitcoin Cash. Le cofondateur de Coindaily.co, connu sur Twitter sous le pseudonyme de @MoneyTrigz, est l’organisateur du recours collectif.

Tout un chacun peut rejoindre la discussion concernant le procès, grâce au Telegram chatroom appelé « Bitcoin.com lawsuit/victims. » Il y a d’ores et déjà plus de 444 membres sur le forum, bien que ceux qui joindront le procès soient encore inconnus pour l’instant.

Roger Ver ou également appelé « Bitcoin Jesus, » a investi prématurément dans les startups de Bitcoin. Initialement un fervent utilisateur de la première crypto-monnaie, il s’est tourné vers son dérivé, le Bitcoin Cash, plus tard.

Ver commettrait une « fraude à la consommation ? »

Bitcoin.com est indubitablement un domaine prisé dans l’industrie du Bitcoin. Toute information se rapportant à la première crypto-monnaie est divulguée au public, via Google, et bitcoin.com est très bien référencé par le moteur de recherche.

Le googling de « acheter le Bitcoin » donne un premier résultat buy.bitcoin.com. Une fois que l’internaute clique sur le lien, les logos du Bitcoin (BTC) et du Bitcoin Cash (BCH) s’affichent de manière très similaire sur l’écran d’accueil de Bitcoin.com. Pourtant, le logo du BCH est habituellement de couleur verte sur la plupart des plateformes, afin d’éviter toute confusion.

Qui plus est, le Bitcoin Cash est présenté en haut sans le ticket BCH, ce qui pourrait induire en erreur n’importe quel débutant dans les crypto-monnaies. D’ailleurs, un utilisateur a écrit dans le groupe Telegram : « C’est comme si vous vendiez de l’or et que vous donniez du charbon à vos clients. » Ce dernier a même fait allusion à un antécédent d’utilisateurs qui ont envoyé le BTC à une adresse BCH et vice versa.

à lire aussi :  Bruno Le Maire : un penchant pour les crypto-monnaies et la Blockchain ?

Bitcoin.com a subi certains changements pour présenter le Bitcoin Cash comme le Bitcoin. L’explorateur de blocs est passé de Bitcoin Cash (BCH) et Bitcoin (BTC) à Bitcoin Core (BTC) et Bitcoin (BCH).

La communauté du Bitcoin en a été particulièrement choquée. Les partisans du Bitcoin Cash ont revendiqué les mérites de la crypto-monnaie. Le BCH peut alors rivaliser sur ses propres mérites sans aucun besoin de voler le nom du Bitcoin.

Le « Cours du Bitcoin » est un autre exemple de tromperie sur le site. Cette page est destinée à expliquer ce qu’est le Bitcoin et son fonctionnement et présente plusieurs références au Bitcoin Cash avec des graphiques affichant « Bitcoin » et son logo.

Erik Voorhees, le PDG de Shapeshift, qui a longtemps été associé à Roger Ver a pris ses distances avec ce dernier en tweetant :

« Roger – s’il vous plait, arrêtez de me référencer pour sauvegarder votre opinion que le Bitcoin Cash est le Bitcoin, ce n’est pas le cas. » Le Bitcoin est la chaîne issue du bloc de genèse avec la plus forte preuve de travail accumulée. »

« Le fork du Bitcoin Cash n’a pas réussi à gagner la majorité, ce n’est donc pas le Bitcoin. »

Le procès prend de l’importance

La conversation de groupe Telegram créé par @MoneyTrigz compte plus de 600 membres en l’espace de quelques jours.

De grands noms comme Charlie Shrem et Richard Heart, des entrepreneurs de Bitcoin, John Carvalho, le PDG de Xotika.TV et Ragnar Liftrasir, le fondateur d’Ibrea.org, ont rejoint le groupe afin de signaler la fraude de Bitcoin.com.

« C’est plus un mouvement communautaire, parce que c’est exactement ce qu’il est, » explique MoneyTrigz, car d’après lui, personne n’est en charge de l’initiative. « Ce n’est pas dirigé par moi. Je viens allumer la flamme, c’est tout. »

à lire aussi :  KFC Canada accepte Bitcoin en édition limitée

« Tout le monde est frustré et indigné et vous avez des victimes qui perdent de l’argent à cause de cela. Bitcoin.com a franchi la ligne, et nous ripostons légalement, » a-t-il ajouté.

Toutefois, un utilisateur a imposé une remise en question sur la poursuite en justice en disant : « l’utilisation de toute entité gouvernementale dans ce différend semble rétrograde, finalement, les marchés sont les seuls décisionnaires. »

John Carvalho a répondu :

Nous représentons le marché. Ce n’est pas demander au gouvernement de faire quelque chose. […] C’est * le * marché qui décide. C’est littéralement mettre de l’argent dans une solution.

Pensez-vous que Bitcoin.com commet une fraude ? Qui sortira gagnant de ce procès à votre avis ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X