John McAfee offre 100 000 $ à celui qui pourra hacker Bitfi

John McAfee offre 100 000 $ à celui qui pourra hacker Bitfi

Actualités
31 juillet 2018 par Xavier

L’excentrique créateur d’antivirus John McAfee a publié sur son compte Twitter une offre alléchante de 100 000 $ à quiconque pourrait pénétrer son porte-monnaie numérique Bitfi. Plus qu’un programme de Bug bounty décelant des failles potentielles, ce défi laisse penser à un coup publicitaire perpétré par l’homme.

Une forte conviction envers le porte-monnaie Bitfi

Afin de prouver que Bitfi est bien « inébranlable », John McAfee a décidé de récompenser l’individu qui parviendra à lui donner tort.

« À tous les détracteurs qui prétendent que « rien n’est impossible à pirater » et qui ne croient pas que mon porte-monnaie Bitfi soit véritablement le premier appareil inviolable au monde, une prime de 100 000 $ sera attribuée à celui ou celle qui parviendra à le pirater. L’argent parle, les conneries marchent. Les détails sont disponibles sur Bitfi« , a tweeté McAfee le 24 juillet.

La sécurité du porte-monnaie numérique est « absolue » d’après McAfee. Par ailleurs, il ne s’agirait aucunement d’un appât pour tester les éventuelles failles de sécurité. Le tweet de McAfee semble être donc davantage un coup publicitaire qu’un défi en soit.

Les aspirants pirates devront dans un premier temps payer un montant minimum de 50 $. Un hack réussi permettrait de récupérer les crypto-monnaies se trouvant dans le portefeuille. Par la suite, la personne peut garder les monnaies virtuelles (50$) et recevra les 100 000 $ versés par Bitfi.

à lire aussi :  John McAfee : le Bitcoin Private (BTCP) "remplacera le Monero" sur le Dark Web

McAfee reste fidèle à lui-même

Ce n’est pas la première fois que McAfee lance une déclaration aussi provocante sur une plateforme publique. Maintes fois au centre des battages médiatiques, ce gourou de l’industrie des crypto-monnaies fait la promotion de plusieurs produits du marché auprès de ses nombreux followers au prix fort.

Les Initial Coin Offering (ICO) étaient l’objet de ses campagnes publicitaires sur Twitter, avant que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis ne mette son nez dans les activités de McAfee. Ce dernier a avoué qu’il était payé extrêmement cher pour faire des recommandations d’ICO, ce qui prouve sa notoriété grandissante dans le secteur des actifs numériques.

Les programmes de « bug bounty » – qui consistent à offrir une récompense à quiconque parviendra à déceler une faille de sécurité – sont largement répandus dans la crypto-sphère. Le mois dernier, un pirate « white hat » était parvenu à déceler 12 vulnérabilités dans le code informatique de la plateforme Blockchain EOS, ce qui lui a permis d’engranger 120 000 dollars de récompenses. En mars, la plateforme d’échange Binance s’était engagée à verser 10 millions de dollars dans le cadre de son programme de « bug bounty« .

Que pensez-vous du défi de McAfee? Son porte-monnaie numérique Bitfi est-il réellement « inviolable » ou est-ce juste une campagne publicitaire? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X