IBM : une Blockchain pour tracer la chaîne d’approvisionnement alimentaire

IBM : une Blockchain pour tracer la chaîne d’approvisionnement alimentaire

Actualités
15 octobre 2018 par Océane

Le géant technologique IBM vient d’annoncer que son réseau IBM Food Trust basé sur la Blockchain a été mis en service pour faciliter le travail de suivi des produits alimentaires pour les commerçants, les détaillants et les consommateurs.

Une Blockchain pour le circuit alimentaire

Comme son nom l’indique, IBM Food Trust a pour objectif d’installer une certaine transparence dans le circuit d’acheminement des aliments et étant donné la difficulté des grandes entreprises de distribution et de commerce à gérer leur logistique alimentaire, il est certain que cette plateforme introduira une solution innovante et intéressante.

Les grands distributeurs cherchent dans la technologie la façon de garantir et d’organiser rigoureusement l’approvisionnement alimentaire à l’instar de Walmart, qui a manifesté son intérêt à la Blockchain en raison de sa décentralisation. Parallèlement, Carrefour, qui compte 12000 magasins délocalisés, a sollicité les services d’IBM Food Trust via un partenariat solide afin de gérer sa grande distribution par la voie de la Blockchain, conformément à ses projets.

Laurent Vallée, Secrétaire Général du groupe Carrefour a déclaré :

« Membre fondateur de la plateforme IBM Food Trust, Carrefour représente une excellente opportunité d’accélérer et d’élargir l’intégration de la technologie Blockchain à nos produits afin de fournir à nos clients une traçabilité sûre et incontestable ».

Le système Food Trust à l’œuvre

L’écosystème du marché alimentaire est truffé d’aléas car les produits vendus sont exposés à des détériorations qui ne peuvent toujours pas être calculées. Aux Etats-Unis, face à une épidémie de E.Coli sans précédent touchant les produits alimentaires de Walmart, aucune solution de traçabilité n’a pu être effectuée à temps, obligeant ainsi les responsables à retirer tout le stock. La a société s’est alors reconvertie vers la Blockchain pour éviter une récidive.

à lire aussi :  L’UE organise une session de questions/réponses sur la technologie Blockchain

Pour IBM, l’objectif est du même ressort. Food Trust appliquerait ainsi trois modules dont la traçabilité, la certification et la saisie des données. Depuis les fermes et les industries, en passant par les convoyeurs jusqu’aux détaillants, les produits seront donc contrôlés avec l’aide de la Blockchain. A cet effet, tout risque de manipulation frauduleuse sera localisé, car la saisie des données sera enregistrée dans un bloc décentralisé. Hormis Carrefour, de nombreuses autres entreprises axées sur l’alimentaire suivront la technologie IBM Food Trust.

Que pensez-vous de IBM Food Trust ? Réagissez et donnez-nous vos avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X