Carrefour développe un programme de traçabilité alimentaire utilisant la Blockchain

Carrefour développe un programme de traçabilité alimentaire utilisant la Blockchain

Actualités
14 mars 2018 par Victor

La multinationale française Carrefour a annoncé l’élargissement de son système de traçabilité de produits alimentaires en utilisant la technologie Blockchain, le 6 mars dernier. De cette manière, ses clients peuvent savoir d’où provient la nourriture qu’ils achètent.

Informer les clients sur la provenance d’un produit jusqu’au supermarché

La technologie Blockchain révolutionne l’information alimentaire en étant un catalyseur permettant aux acheteurs d’en savoir plus sur les produits du plus grand supermarché de l’Europe.

Les informations de traçabilité seront fournies par les producteurs, les transporteurs et les distributeurs en toute transparence. Un large éventail de renseignements comme les dates, les lieux, les bâtiments agricoles, les canaux de distribution et les traitements potentiels est à la disposition des acheteurs.

La multinationale a déclaré dans son communiqué :

Pour les consommateurs, elle répond à la nécessité d’une transparence croissante. Pour les producteurs, cela leur permet d’obtenir une valeur significative liée à la production et au savoir-faire.

Selon la version officielle, la société utilise déjà la Blockchain pour retracer la production de volailles fermières en Auvergne, en France. Ce système sera étendu à huit autres produits d’origine animale et végétale. La liste comprend : les œufs, le fromage, le lait, les oranges, les tomates et le bœuf haché.

Il suffira aux clients de scanner un code sur l’emballage du produit à l’aide de leur Smartphone pour trouver toutes les informations. Ce système sera mis en place d’ici la fin de l’année.

S’imposer sur le marché alimentaire

Alexandre Bompard, Président-directeur général du Groupe Carrefour

Laurent Vallée, le secrétaire général de Carrefour et responsable de la qualité et de la sécurité alimentaire a déclaré :

Devenir le leader de la transition alimentaire pour tous est l’objectif qu’Alexandre Bompard s’est fixé pour le groupe Carrefour. L’utilisation de la technologie blockchain est une étape exemplaire dans la réalisation de cet objectif. C’est une première en Europe.

Le recours à la Blockchain fait également fait partie d’un objectif plus large visant à inciter les clients à acheter des aliments plus sains. Aussi, l’application pour Smartphone devrait améliorer les ventes dans la mesure où les clients plus soucieux de leur santé prennent connaissance de leurs produits.

à lire aussi :  La baisse du marché, une opportunité pas forcément monétaire

Dans la quête d’une expansion internationale, Carrefour mène des tests successifs pour améliorer la traçabilité de la source des produits alimentaires en Chine. En tenant compte de la rivalité croissante entre les principaux concurrents et les sites e-commerce, la société vise à commercialiser davantage d’aliments bio.

IBM s’est associé à Nestlé, Unilever, Tyson Foods et d’autres grands groupes dans le secteur alimentaire pour exploiter la technologie Blockchain dans le suivi des chaînes d’approvisionnement.

Que pensez-vous de l’initiative de Carrefour à utiliser la technologie Blockchain dans un programme de traçabilité alimentaire ? Réagissez dans la section des commentaires pour que nous puissions connaître votre avis.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.