Le gouverneur adjoint de la Banque de France souligne le besoin de normaliser les crypto-monnaies

Le gouverneur adjoint de la Banque de France souligne le besoin de normaliser les crypto-monnaies

Actualités
19 octobre 2019 par Océane

Un haut responsable de la banque centrale française a évoqué la nécessité d’un cadre réglementaire mondial pour les crypto-monnaies.

Normaliser les crypto-monnaies à l’échelle mondiale

Denis Beau, le gouverneur adjoint de la Banque de France, a prononcé un discours lors de la réunion de l’Official Monetary and Financial Institutions Forum (OMFIF). Il s’est exprimé en ces termes :

« Il est en effet nécessaire d’assurer une cohérence d’ensemble pour éviter l’arbitrage réglementaire selon le principe qui est soumis aux mêmes activités, aux mêmes risques, et aux mêmes règles ».

Il faudrait mettre en place un régime réglementaire normalisé à travers le monde entier, a déclaré Beau lors de la conférence.

Le gouverneur adjoint a abordé le rôle des crypto-monnaies dans le système de paiement mondial actuel, alors que le projet stablecoin de Facebook, Libra,  provoque la désapprobation générale de la part des régulateurs et banques centrales.

Les stablecoins représentent un danger pour l’équilibre financier

Le Libra menace la stabilité économique à l’échelle internationale selon les autorités de régulation et les institutions financières.

La Blockchain et les monnaies virtuelles entraînent en effet des changements notables en raison des développements technologiques qu’elles véhiculent.

« Avec l’émergence des crypto-monnaies (…) et des  » stablecoins « , nous pouvons aussi voir apparaître de nouveaux actifs de règlement qui pourraient concurrencer et éventuellement, selon leurs promoteurs, remplacer l’argent […] comme actifs de règlement au centre de nos systèmes de paiement « , a ajouté Beau.

D’ailleurs, les stablecoins les plus populaires sur le marché pourraient renfermer des paramètres qui affecteraient le système tout entier, notamment en ce qui concerne la concurrence et la stabilité financière et monétaire.

à lire aussi :  Sandblock lance Surprise, la nouvelle application de shopping en ligne qui réinvente les points de fidélité

Les banques ne disposent alors que de trois options pour faire face aux crypto-monnaies. Elles peuvent soit ignorer leur existence, soit les bannir définitivement, soit normaliser la réglementation dans son ensemble.

L’Europe choisit la normalisation, car l’ignorance ne réduira aucunement les risques inhérents, tandis que l’interdiction gâche l’opportunité d’une réelle évolution technologique.

Le cabinet des services professionnels de Big Four a publié dans un précédent rapport les propos qui accusent l’absence de normalisation comme principal frein à l’adoption de la Blockchain.

Que pensez-vous des dires du directeur adjoint de la banque centrale française sur la nécessité d’une normalisation de réglementation relative aux crypto-monnaies ? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X