Gemini est en mesure de geler les comptes de son stablecoin GUSD

Gemini est en mesure de geler les comptes de son stablecoin GUSD

Actualités
18 septembre 2018 par Océane

Le nouveau stablecoin des jumeaux Winklevoss, le Gemini Dollar (GUSD) présente des fonctionnalités plus qu’intéressantes. Apparemment, tous ceux qui envisageraient de s’en servir illégalement sur la crypto-plateforme Gemini Trust auront des difficultés à le faire, car à tout moment le service d’échange de crypto-monnaies pourrait bloquer le compte de n’importe quel utilisateur et rendrait les jetons numériques en possession de ces derniers en actifs non transférables.

Gemini contrôle les contrats intelligents

D’après la revue que vient de publier Alex Lebed, chercheur sur la technologie Blockchain, la crypto-bourse Gemini serait en mesure de geler tous les comptes GUSD sur sa plateforme selon son bon vouloir.

Suite à l’examen du code du contrat intelligent GUSD, Lebed affirme que GUSD utilisait un contrat qui permettrait à Gemini de mettre à jour le contrat toutes les 48 heures. Cette simple fonctionnalité met Gemini en droit de prendre des décisions unilatérales, comme rendre tous les jetons numériques non transférables par exemple.

Par ailleurs, ces règles mis en place autour du stablecoin n’ont pas été surprenants. Compte tenu du fait que les frères Winklevoss ont présenté le GUSD comme étant la première « représentation numérique fiable et réglementée du dollar américain », l’on s’attendait déjà à ce qu’il dispose des mêmes contraintes réglementaires que le système de financement traditionnel.

Se conformer aux réglementations existantes

D’après le livre blanc du Gemini Dollar, un élément de confiance favorise la supervision du jeton numérique. Le lancement d’une crypto-monnaie dont la valeur est liée à un actif physique centralisé repose sur cet élément.

« Les résultats d’un système qui repose (au moins en partie) sur la confiance exigent un certain contrôle. L’émetteur doit être licencié et soumis à une surveillance réglementaire dans le cadre de l’établissement d’un stablecoin. Par ailleurs, le système exige la transparence et l’examen, ce qui garantit son intégrité et engendre la confiance envers le marché … Gemini exerce ses activités sous la supervision directe de l’autorité réglementaire du département des services financiers de l’État de New York. Elle est soumise à la loi sur les institutions financières new-yorkaises et aux autres lois et réglementations américaines en vigueur. »

Néanmoins, le Département des services financiers de New York (NYDFS), l’autorité de supervision réglementaire qui délivre les BitLicenses, a déjà accordé son feu vert à Gemini. La crypto-bourse a par ailleurs l’obligation de se conformer aux exigences réglementaires de ce régulateur pour exploiter son stablecoin.

« Prévenir et réagir aux utilisations potentiellement illégales ou réelles des stablecoins, y compris, mais sans s’y limiter à son utilisation dans le cadre d’activités illicites, de manipulations du marché ou d’autres conduites similaires. Mettre en place, surveiller et mettre à jour des contrôles efficaces fondés sur les risques et des contrôles appropriés de la BSA /AML et de l’OFAC pour empêcher l’utilisation du jeton numérique standard Gemini Dollar ou Paxos dans le cadre du blanchiment d’argent ou du financement du terrorisme. »

Gemini est tenu de suivre ces directives concrètes afin de rester en bon terme avec les organisations de réglementations. Il doit veiller à ce que son stablecoin récemment lancé soit propice à l’adoption croissante.

à lire aussi :  Gemini Dollar (GUSD) : le "stablecoin" des jumeaux Winklevoss défie le sulfureux Tether (USDT)

Que pensez-vous Gemini pouvant geler les comptes GUSD de ses utilisateurs à tout moment ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X