Ethereum perd du terrain face à la concurrence

Ethereum perd du terrain face à la concurrence

Actualités
6 avril 2019 par Victor

Connu comme un grand adversaire farouche du Bitcoin, Ethereum est une plateforme crypto qui a su se démarquer au fil des années par ses applications intelligentes décentralisées. Cependant, au fur et à mesure de son évolution, d’autres produits parallèles ont pris les devants, à l’instar de TRON ou encore EOS qui proposent également les dApps, d’une manière plus fluide. Actuellement, le patron d’Ethereum, Vitalik Buterin, reconnaît l’avance acquise par ces nouvelles plateformes mais cela n’introduit pas forcément la fin d’Ethereum, selon lui.

Ethereum perd de la vitesse

L’une des plus grandes forces d’Ethereum par rapport au Bitcoin réside dans sa vitesse de traitement des transactions.

Depuis sa naissance, cette plateforme prône la scalabilité et l’ouverture aux développements d’applications, ce qui n’a pas manqué d’attiser les intérêts de la communauté crypto.

Cependant, la ferveur d’Ethereum à se surpasser n’est plus à jour et la société peine à résoudre les problèmes de latence des transactions, étant donné qu’il est plus rapide que Bitcoin mais seulement à quelques secondes près.

D’autre part, sa principale attraction, la technologie des dApps, est aujourd’hui exploitée par de jeunes sociétés comme TRON et EOS, qui sont plus proactives et affichent une technologie plus robuste.

Récemment, des observateurs spécialisés dans la crypto-monnaie annoncent la fin d’Ethereum, qui selon eux, n’a plus aucune raison d’exister…une théorie que Vitalik Buterin réfute naturellement.

Vitalik reconnaît le retard d’Ethereum

Pour sa part, le patron d’Ethereum reconnaît le retard de sa plateforme face aux nouvelles structures émergentes, cependant il semble prendre cette situation comme normale.

à lire aussi :  Analyse de marché du 27 Mai 2019 par Crypto-Addicts

Vitalik Buterin a accepté le fait qu’EOS et TRON développent plus vite des dApps et que leur clientèle est plus active que celle d’Ethereum.

Par ailleurs, il a qualifié cette concurrence de normale, et surtout « d’inévitable ».

Si Ethereum ne fait plus partie des sommets des plateformes de dApps, sa communauté et son marché d’ICO restent toujours actifs.

Que pensez-vous de la situation actuelle d’Ethereum face aux nouvelles plateformes émergentes telles que TRON ou EOS ? Donnez-nous votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Un commentaire

  • CryptoDZ

    EOS et TRON vont à leurs tour connaître le même sort et reconnaître leurs retard face à la blockchain de « Credits » full swap d’ici juin

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X