Blockstream lance sa Sidechain Bitcoin à travers « Liquid Network »

Blockstream lance sa Sidechain Bitcoin à travers « Liquid Network »

Actualités
15 octobre 2018 par Océane

Bitcoin est très en retard en matière d’apport technologique sur la fluidification de ses processus de transfert. Actuellement enregistrée comme le réseau le plus lent, la plateforme de Satoshi Nakamoto a décidé d’apporter une solution pour régler son problème de latence. Le programme Blockstream a ainsi annoncé le lancement de Liquid Network, qui se base sur une SideChain utilisant le réseau de Bitcoin, pour apporter une performance potentiellement accrue à la plateforme.

Liquid Network pour garantir la scalabilité

Puissant et robuste, Bitcoin tient toujours sa première place malgré les crises et la perte de vitesse enregistrées depuis la fin 2017. Cependant, les principales lacunes de la plateforme résident dans son manque de performance face à la demande des utilisateurs, puisque actuellement Bitcoin exécute 7 transferts par seconde alors qu’Ethereum en fait le double.

Selon Samson Mow, directeur de la stratégie Blockstream, Liquid est :

« Une Sidechain innovante construite sur le réseau Bitcoin, permettant des transactions plus rapides en Bitcoin entre entreprises et particuliers, tout en permettant des fonctionnalités étendues. »

La Sidechain se révèle comme la solution ultime pour des grands réseaux comme Bitcoin ou Ethereum, elle garantit une meilleure gestion des données par le biais d’une Blockchain parallèle qui traite des activités spécifiques avant d’enregistrer les résultats sur la chaîne principale.

à lire aussi :  Fujitsu annonce le lancement de son nouveau centre d'innovation Blockchain

Un projet qui soulève la question de centralisation

Si Bitcoin est déjà saturé en matière de minage, l’extension de la Blockchain via des chaînes parallèles remet en question les effets négatifs. Le Liquid Network utilisera un actif natif nommé Liquid Bitcoin ou L-BTC en guise de navette entre la chaîne principale et les Sidechains.

Le problème de centralisation se pose au niveau de l’utilisation de ce jeton natif qui mettrait les mineurs de BTC sur le banc de touche dans la mesure où les L-BTC ne sont pas échangeables avec les vrais BTC. Sur ce propos, Blockstream a déclaré que « ce ne sera jamais aussi décentralisé que Bitcoin » mais promet qu’aucun parti ne contrôlera unilatéralement le réseau Liquid.

Que pensez-vous de Liquid Network ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X