Zimbabwe : le ministre des Finances incite le gouvernement à étudier et réglementer le Bitcoin

Zimbabwe : le ministre des Finances incite le gouvernement à étudier et réglementer le Bitcoin

Actualités
22 septembre 2018 par Clémentine

Face à son nouveau rôle dans l’administration du Zimbabwe, Mthuli Ncube, le ministre des Finances ne tarde pas à faire savoir sa position favorable aux crypto-monnaies. Pour Ncube, le temps est venu de pousser le gouvernement zimbabwéen à changer sa politique financière.

Une opportunité pour rehausser l’économie du Zimbabwe

Le problème récurrent concernant la liquidité de la monnaie officielle zimbabwéenne devrait être soulagé par l’implémentation de la crypto-monnaie (le Bitcoin), selon Ncube. Celui-ci milite notamment pour que la RBZ ou Reserve Bank of Zimbabwe développe un « Bitcoin réglementé », qui jusqu’à ce jour refuse catégoriquement d’adopter les actifs numériques.

Selon lui, de nombreuses perspectives efficaces s’ouvrent aux institutions financières via la crypto-monnaie. Outre la rapidité des transactions et l’apport en liquidité, le Bitcoin permettrait également de stimuler les activités des nouveaux entrepreneurs.

« Nous avons des jeunes innovateurs, alors l’idée ne devrait pas porter sur la prévention de ses maux (les risques liés à l’industrie des crypto-monnaies), les régulateurs devraient plutôt trouver des moyens de la comprendre, pour ensuite la réglementer », poursuit-il.

Mthuli Ncube

Le ministre prend exemple sur la Suisse

Le ministre amène les gouvernants zimbabwéens à se tourner vers les points forts de l’adoption des crypto-monnaies au lieu d’en faire une crainte. D’ailleurs, en appui à sa vision considérée comme novatrice dans cet état de l’Afrique, il a pris la Suisse (un paradis en matière de réglementation financière à l’économie florissante) en guise de référence.

« On peut aller à la découverte de la Suisse en utilisant le Bitcoin. Si des pays peuvent tirer profit de la technologie émergente, ne devrions-nous pas faire de même en apprenant davantage »

Il ajoute :

« Il y a d’autres pays qui avancent plus rapidement que d’autres, si vous regardez la Banque centrale suisse, il investit et profite de l’apport grandissant du secteur des monnaies numériques », en montrant du doigt le gouvernement récalcitrant et la politique d’autruche de la RBZ.

Cependant, la ferveur du nouveau ministre de la Finance est loin de convaincre la RBZ qui signale les véritables problèmes que pourrait entraîner l’utilisation du Bitcoin. « Les crypto-monnaies peuvent servir à faciliter l’évasion fiscale, ainsi que l’externalisation des fonds en violation des lois d’un pays », prônant ainsi les revers dramatiques d’une telle exploitation.

à lire aussi :  La Chine opte pour la Blockchain pour lutter contre la pauvreté au Tibet

Pensez-vous que la réglementation du Bitcoin pourrait sortir le Zimbabwe de ses problèmes financiers actuels ? Réagissez dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :