Vancouver est devenu hostile aux ATM Bitcoin

Vancouver est devenu hostile aux ATM Bitcoin

Actualités
12 juin 2019 par Océane

La ville de Vancouver, au Canada, est en train d’envisager l’interdiction des distributeurs automatiques de crypto-monnaies (ATM Bitcoin). À l’origine de cette restriction, elle avance les problèmes de blanchiment de fonds.

Le blanchiment de fonds sévit

Les autorités policières de Vancouver estiment que les ATM Bitcoin favorisent les blanchiments de fonds. Le maire Kennedy Stewart a donc suggéré au conseil municipal d’interdire l’installation de ces distributeurs.

Les malfaiteurs n’ont qu’à acheter un guichet automatique de Bitcoin pour quelques milliers de dollars et y déposer leurs argents « autant de fois que nécessaire ». Ils pourraient ainsi s’exonérer des frais de transaction.

Le sergent Alvin Shum a fortement critiqué ces ATM Bitcoin et la technologie Blockchain en février dernier.

« Étant donné l’absence d’une autorité centrale, il n’y a pas d’organisme de contrôle qui puisse surveiller ou réglementer le transfert de fonds pour assurer une transaction légitime. Il s’agit là d’une excellente occasion pour l’élément criminel de tirer profit de l’anonymat, car il travaille à frauder des citoyens […], à blanchir de l’argent et à effectuer des transactions anonymes à gros montant », a expliqué le policier.

Les autorités s’attendent à réceptionner 840 rapports relatifs aux monnaies virtuelles en 2019 – soit trois fois le nombre de rapports en 2018.

Pendant ce temps, les conseils municipaux de Vancouver et de Richmond réclament des mesures drastiques. La Colombie-Britannique se prépare donc à enquêter sur les affaires de blanchiment d’argent.

Des criminels de l’industrie crypto en Espagne

A présent, on peut dénombrer 694 distributeurs automatiques de Bitcoin au Canada, dont 76 à Vancouver, selon les données fournies par CoinATMRadar, une entreprise de surveillance du secteur Blockchain.

à lire aussi :  Mistertango ouvre la finance traditionnelle à la crypto-communauté

Par ailleurs, huit individus ont été appréhendés par la police espagnole le mois dernier pour cause de blanchiment de fonds.

Les arnaqueurs procèdent par échange de monnaies fiduciaires en crypto-monnaies, morcelant les fonds en petites sommes pour être introduites par la suite dans le système financier.

Pas plus tard qu’en janvier, l’opérateur américain de distributeur automatique de monnaies virtuelles Coinme a conclu un partenariat en début d’année pour vendre des BTC dans les kiosques de Coinstar.

Que pensez-vous de l’interdiction de guichets automatiques de Bitcoin à Vancouver ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X