La volatilité du Bitcoin n’est pas aussi surprenante que ce à quoi l’on pourrait s’attendre


Le Bitcoin est en bonne voie pour devenir la nouvelle innovation mondiale, soit la meilleure technologie, mais il a encore beaucoup à apprendre, à prouver et à innover avant que la population du monde entier ne l’accepte et l’adopte. Selon une analyse en survol, il y a de grandes chances que les utilisateurs puissent gagner énormément d’argent en investissant sur cette crypto-monnaie. Bien que la situation économique et financière de certains pays lui est favorable, le Bitcoin s’est avéré être aussi spéculatif et volatil que n’importe quel autre actif sur le marché financier.

De fortes chutes et des surtensions

Le Bitcoin a connu une forte tendance baissière ces derniers mois. Son prix était estimé aux alentours de 15 000 $ en fin décembre, une légère hausse l’a propulsé à 17 000 $ en janvier. Puis il a été entraîné dans une spirale baissière atteignant 6 800 $, le 5 février. Son cours a pu augmenter à 11 010 $ le 19 février dernier. Toutefois, les investisseurs sont loin d’être découragés.

Alessandro Cadoni, co-fondateur de Friendz, a déclaré :

Le Bitcoin est sur toutes les lèvres, devenant un sujet de conversation populaire : il y a un an, 12 millions de porte-monnaies Bitcoin ont été ouverts, et il existe aujourd’hui 23 millions de porte-monnaies se plaçant devant les portes d’entrée des échanges pour rejoindre la ruée symbolique. Cela fait augmenter le prix de la monnaie et quand quelqu’un dans le cercle des baleines  (les gros détenteurs) décide d’encaisser, le prix est affecté et la volatilité générée.

Une chute anticipée

Bien que la monnaie virtuelle devrait susciter toute forme de spéculation, les experts financiers ont fait la prévision que la bulle du Bitcoin finira par éclater. En ce moment, la première crypto-monnaie commence à diminuer en volume, mais il faudrait des mois pour qu’elle puisse diminuer complètement. D’un autre côté, le Bitcoin pourrait connaître le même sort que la bourse de 1929. Le crash a commencé en septembre, il a atteint son point culminant en février 1930. Plus récemment, le krach boursier de 2008 a débuté en juin, la bulle ne s’est complètement dégonflée qu’en février 2009.

Nous ne pouvons pas affirmer que la crypto-monnaie soit très récente, elle est à sa phase d’adolescence. Toutefois, faire face à des baisses conséquentes alors qu’elle n’a été lancée qu’il y a quelques années, ne présage rien de bon. Le bitcoin expérimente effectivement des hausses notables après avoir touché de « faux fonds, » mais le Bitcoin reste insoutenable à long terme. Il doit absolument mûrir et se stabiliser, une condition qui ne peut être remplie qu’après l’introduction d’une réglementation.

à lire aussi :  Bittrex : les inscriptions sont de nouveaux ouvertes

Plusieurs pays ont pris l’initiative de réglementer les crypto-monnaies, dont le Bitcoin depuis 2018. On peut citer la Corée du Sud et l’Inde qui tentent de le rendre plus attractif tout en améliorant sa performance sur le marché.

Aucun prix de base

Le Bitcoin n’a aucun prix de base sur lequel les utilisateurs peuvent se rabattre. Les cours boursiers traditionnels ne descendent pas à zéro, ils restent stables à un prix fondamental. Les investisseurs sont libres d’investir et bénéficier des rendements potentiels aussi minimes soient-ils.

Les prévisions sur le cours du Bitcoin sont ardues dans la mesure où il n’a pas cette caractéristique de la monnaie fiduciaire. Ajouté à cette faiblesse, avec le marché non réglementé et une volatilité amplifiée, son prix devient bien plus difficile à manipuler. La cybercriminalité et les escroqueries font partie intégrante de l’expérience d’investissement dans le Bitcoin. Les investisseurs sont alors plus méfiants et stressés.

Roman Guelfi-Gibbs, le chef de la direction et concepteur de systèmes en chef de Pinnacle Brilliance Systems Inc., souligne que « la baisse du volume par rapport aux marchés mondiaux et la réduction des carnets de commandes permettent à moins de gens de se déplacer avec une abondance de nouveaux traders qui ont tendance à réagir émotionnellement lorsque la baisse du marché entre en jeu. »

Une faible reconnaissance

La fièvre du Bitcoin atteint de plus en plus de communautés mais pas assez pour qu’il devienne une monnaie réelle largement reconnue et appliquée dans l’économie mondiale. En outre, certains grands acteurs financiers sur le marché choisissent de se tenir à l’écart de la première crypto-monnaie, leurs faisant craindre jusqu’à la volatilité des prix.

« Parce qu’il est intrinsèquement lié à la spéculation et aux objectifs des institutions financières, le Bitcoin a inauguré cette nouvelle technologie, mais il a du mal à être reconnu comme une véritable monnaie avec un usage quotidien réel dans l’économie, » a déclaré Marcus Vandea, le PDG de Playfold.

Par David Drake

Que pensez-vous de l’analyse de David Drake sur le Bitcoin ? Pensez-vous que le Bitcoin puisse être considéré comme une monnaie mondiale un jour ? Quelles sont vos prévisions à ce propos ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X