Vitalik Buterin : « Ethereum peut atteindre une vitesse de 500 transactions par seconde (TPS) avec Zk-SNARKs »

Vitalik Buterin : « Ethereum peut atteindre une vitesse de 500 transactions par seconde (TPS) avec Zk-SNARKs »

Actualités
26 septembre 2018 par Clémentine

Le co-fondateur d’Ethereum a fait part de son intention d’améliorer la fluidité de son réseau avec une technologie venant de Zcash, dans un forum de recherche dédié à l’ETH. Actuellement enregistré à 10-15 transactions par seconde (TPS), il estime que l’application de Zk-SNARKs augmenterait de 3200 % cette capacité soit à plus de 500 transactions par seconde.

L’aide fournit par Zk-SNARKs

Les problèmes de scalabilité de l’Ethereum ne sont pas les plus lourds pourtant avec l’inondation du marché par les nouveaux utilisateurs via la proposition de nouvelles applications, on ne peut s’empêcher de constater la difficulté du réseau à effectuer toutes ses transactions. Pour Vitalik Buterin, l’apport de Zk-SNARKs permettrait de vérifier l’exactitude des calculs sans avoir à les exécuter. Cette innovation apportée à Ethereum permettrait de supporter donc plus de volumes de transactions sans avoir à passer par les traditionnels protocoles de vérification.

Il décrit clairement le rôle de Zk-SNARKs dans le processus :

« Il y a deux classes d’utilisateurs : (1) les transacteurs et (2) les relayeurs. Un contrôleur utilise un ensemble d’opérations sur les agents et les combines dans une transaction. Il crée un fichier Zk-SNARKs pour prouver la validité et publie le fichier Zk-SNARKs et les données de transaction sous une forme fortement compressée dans la Blockchain, un acheteur est récompensé pour cela par des frais de transaction de la part des agents économiques. »

Comment Zk-SNARKs améliore-t-il Ethereum ?

L’importance de ZK-SNARKs se révèle donc dans le processus de vérification des informations de transfert qui, dans un cadre d’utilisation du programme d’Ethereum se révèle très lent, est fluidifié par un système de preuve sans avoir à publier d’autres informations (pas de téléchargement) inutiles à l’authentification.

à lire aussi :  L’Argentine accueillera plus de 1500 guichets automatiques Bitcoin d’ici la fin 2019

D’autre part, Zk-SNARK n’est pas simplement une application implémentée à Ethereum pour améliorer la fluidité. Il opère également sur la sécurisation globale du réseau et permet à la plateforme d’encaisser plus facilement la fluctuation du nombre d’utilisateurs du réseau. Contrairement aux plateformes à deux couches (dont l’une est centralisée) qui offrent le même rendu, Zk-SNARKs ne présente aucun risque de fuites ni de manipulations car le processus relève tout simplement d’un système de SAS (par une dApp) qui ne permet d’exploiter que la partie essentielle de la transaction (comme des clés par exemple).

Pensez-vous que l’utilisation du système Zk-SNARKs est fiable pour un grand réseau comme Ethereum ? Réagissez dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, avmoyenne 4,50 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X