Un état du sud de l’Inde utilise la Blockchain pour optimiser sa chaîne d’approvisionnement

Un état du sud de l’Inde utilise la Blockchain pour optimiser sa chaîne d’approvisionnement

Actualités
20 juin 2018 par Xavier

La Blockchain est aujourd’hui interpellée dans tous les maillons de la supply chain. Le gouvernement du Kerala, un état du sud de l’Inde, s’appuierait sur cette technologie des registres distribués pour optimiser le processus de sa chaîne d’approvisionnement.

Le gouvernement indien se lance progressivement dans l’industrie de la Blockchain

Le nouveau projet indien est dirigé par Kerala Development and Innovation Strategic Council (K-DISC). La technologie Blockchain et l’internet des objets (IoT) seront mis en oeuvre sur un réseau d’approvisionnement de produits laitiers, de légumes et de poissons.

KM Abraham, le président de K-DISC, a accordé une interview à Business Standard. Il a déclaré que :

« Chaque composant du réseau d’approvisionnement aura un numéro d’identification. Grâce à cette distinction, les moindres recoins de la chaîne d’approvisionnement de la production, en passant par la qualité et la distribution seraient surveillés de façon transparente sur une Blockchain publique.« 

Les points d’atterrissage ainsi que les terres agricoles seront reliés à des images géocodées, facilitant le suivi et la vérification en temps réel des marchandises pendant la livraison depuis l’entrepôt ou le centre commercial jusqu’au point de vente.

Le Kerala adopte le DLT

L’Inde envisage également d’utiliser la technologie Blockchain pour son système d’assurance-récolte accordé aux agriculteurs. Le groupe de réflexion a souligné l’importance de cette démarche en raison des pertes agricoles dues aux catastrophes naturelles comme les inondations et la famine.

Le processus sera par ailleurs « plus intelligent et infaillible », permettant un traitement et un règlement plus rapides des réclamations des agriculteurs.

En excluant les intermédiaires, la technologie du grand registre distribué déterminera si les récoltes perdues sont dues à des causes naturelles. Les différends qui sont susceptibles d’apparaître entre les assureurs et les agriculteurs seraient alors grandement atténués, voire éliminés.

à lire aussi :  Les contrats intelligents prennent le travail des avocats

Une « académie pour Blockchain » a été créée récemment au Kerala, dans sa capitale Thiruvananthapuram. L’apprentissage y est principalement tourné vers les secteurs bancaires et la santé.

Que pensez-vous des efforts de l’Inde dans l’adoption de la technologie Blockchain ? Faites-nous savoir dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X