Selon Andreas Antonopoulos, les frais de transaction aident à financer les services de wallet

Selon Andreas Antonopoulos, les frais de transaction aident à financer les services de wallet

Actualités
14 mai 2019 par Antoine

Soucieux de parfaire les utilisations alternatives de la technologie Blockchain, Andreas Antonopoulos, défenseur et expert en Bitcoin, s’est investi dans la mise en ligne de podcasts et vidéos auto-publiés à but informatif, pour le plus grand bonheur des internautes égarés du domaine de la crypto-monnaie.

Crypto-marché : l’insertion des frais de transaction en question

C’était lors de la session MOOC (Massive Open Online Course), où il a exposé les diverses usages alternatifs liés à la technologie Blockchain et à la crypto-monnaie, qu’une question longtemps passée sous silence a été mise en lumière. Un des participants à la rubrique question/réponse dans le séminaire en ligne, a abordé le sujet :

« Avez-vous entendu parler d’une nouvelle proposition visant à imposer des « frais de gaz » sur les transactions de portefeuille aux promoteurs de fonds ? De quoi s’agit-il ? « 

Antonopoulos affirme que cette proposition est l’idée originale de Vitalik Buterin pour la communauté Ethereum (ETH), avec des frais de transaction qui ne relèvent d’aucune réglementation officielle, mais plutôt d’une pratique conventionnelle entre les agents de transaction.

D’autres utilisateurs qui auraient intégré ce système seraient donc dans la même ligne d’optique, dans le sens où il s’agit de « faire un don ou d’ajouter une petite somme qui ira aux développeurs de portefeuille numérique ».

Une solution pour les portefeuilles sous-financés

Les porte-monnaies virtuels sont sous-financés, voilà l’un des plus grands problèmes de l’écosystème des crypto-monnaies.

La gratuité des services de portefeuilles en est le cas le plus fréquent, tout au plus avec la contribution des apports publicitaires et des services complémentaires.

à lire aussi :  Tim Draper : "Aucune raison ne justifiera l’utilisation des monnaies fiduciaires dans 5 ans"

Antonopoulos conclut que les frais de transaction seraient d’une aide précieuse pour le marché des monnaies virtuelles.

Le financement complémentaire serait donc en faveur du développement de la technologie, bien qu’il constitue un effort considérable et oscillant à long terme.

Que pensez-vous de ces éclaircissements apportés par Andreas Antonopoulos sur les frais de transaction en crypto-monnaie ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X