Rockefeller investit dans les startups « crypto-monnaies & Blockchain »


David Pakman, l’associé de la firme Venrock Venture Capital (VC) appartenant à la famille Rockefeller, a annoncé : « Nous sommes animés par les possibilités capitalisées ici, » en évoquant les crypto-monnaies. Par la suite, il a divulgué sa collaboration stratégique avec CoinFund, une firme de monnaie virtuelle. Celle-ci décrit son approche comme suit« Les premiers portefeuilles de crypto-actifs au monde formant une classe d’actifs radicalement nouvelle. »

Une manifestation imminente

Rockefeller prêt à investir dans les crypto-monnaies et Blockchain

David Pakman, associé de Venrock Venture Capital (VC)

La vision de Pakman reste assez hostile quant au Nouveau Monde, en faisant principalement allusion aux grands opérateurs sur internet. Il a ainsi beaucoup à dire en ce qui concerne les crypto-monnaies, en entamant une analyse de la situation actuelle. Ces dires sont les suivants :

Lorsque le pouvoir est concentré entre les mains de quelques-uns, nous pouvons prédire avec assez de certitude que ce pouvoir ne sera pas exercé dans l’intérêt de la majorité.

« Nous avons une poignée de sociétés de plateformes technologiques dominantes, opérant sur des marchés avec des effets de réseau monopolisants, détenant un énorme pouvoir sur le marché … nous sommes maintenant confrontés à une situation de plus en plus intenable : la dominance du marché par des sociétés comme Google et Facebook, avec une utilisation plutôt capricieuse et parfois arbitraire de leur pouvoir et de leur responsabilité, » a-t-il argumenté.

« Facebook a offert une plateforme aux développeurs pendant plusieurs années (Zynga a mis cela en évidence) avant de la fermer. Twitter était autrefois convivial avant qu’il ne devienne ambivalent, détruisant ainsi une bonne volonté significative des développeurs. L’iOS d’Apple attire près de trois millions de développeurs pour créer des applications pour leur plateforme et plus de six millions pour Android. Les développeurs, dans la plupart des cas, font ou cassent le succès des plateformes. »

Pakman a révélé ces propos en parlant des plateformes des sociétés.

Toutefois, ces sociétés centralisées se retournent contre les développeurs d’une certaine manière. Et cela, de façon croissante.

« Sur quelles plateformes les applications de demain seront-elles construites ? »

Telle est la question qui s’impose. « Mon pari est que plusieurs plateformes décentralisées offriront aux développeurs un bien meilleur environnement – beaucoup moins de contrôles et de restrictions et plus de gains économiques – et ce seront les développeurs qui offriront des avantages aux utilisateurs sur de nouveaux protocoles. »

Son idée repose sur la construction de blockchains publiques en tant que biens communs. D’après les propos de Pakman, les blockchains appartiennent à tout un chacun, à tous ceux voulant posséder cette technologie car les applications décentralisées (dApp) sont construites dessus.

à lire aussi :  Le prix du Stellar est à la hausse

S’émanciper de Google, Facebook et Twitter

Pakman semble rejeter Google et Facebook en tant que plateforme publicitaire pour se tourner vers des blockchains publiques ouvertes, appartenant à tous. Facebook a banni les publicités relatives aux crypto-monnaies, et Google a suivi.

« Certaines des tendances sont faciles à voir ici. Il y a des dizaines, voire des centaines de milliers de développeurs focalisés sur les protocoles décentralisés, les dApp et les réseaux de crypto-monnaies. Il existe une méfiance massive envers nos institutions et une colère grandissante contre le pouvoir des plateformes ayant le monopole. La nouvelle structure (ndlr: Blockchain)  d’incitation alternative est nouvelle et tout simplement plus juste. Nous sommes là à un carrefour intéressant. »

« Nous sommes à un tournant qui incite à un changement. Une chose intéressante est en train de se passer. La question n’est pas si cela va marcher. Il s’agit davantage de se demander comment nous pouvons l’utiliser. »

« C’est la partie la plus excitante, la phase de la construction et de l’exploration. Une fois la nouvelle compréhension est atteinte, les régulateurs et les autres autorités auront leur mot à dire mais l’innovation peut opérer suivant leurs lignes. »

Que pensez-vous du discours de Parkman sur un nouvel espoir pour l’innovation technologique comprenant les crypto-monnaies et la blockchain ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X