Le régulateur financier japonais veut renforcer le filtrage des inscriptions en crypto-bourses pour minimiser les risques

Le régulateur financier japonais veut renforcer le filtrage des inscriptions en crypto-bourses pour minimiser les risques

Actualités
5 septembre 2018 par Antoine

La Financial Services Agency (FSA) du Japon souhaite améliorer le processus de filtrage des inscriptions pour les crypto-bourses basées dans le pays.

Une mise à jour appropriée

L’autorité de régulation japonaise a déclassé le processus d’enregistrement des services d’échange de crypto-monnaies, révisant la loi sur les services de paiement qui était en vigueur depuis avril 2017.

La FSA tente de « voir si les crypto-plateformes déploient correctement le dispositif de gestion des risques » d’après Japan Times. Il y aura également certaines nouvelles fonctionnalités ajoutées à la législation actuelle, ce qui devrait augmenter « le suivi et contrôle lors de la sélection des candidatures, soit deux à quatre fois plus. »

Le régulateur aura désormais accès aux documents relatifs aux réunions du conseil d’administration des crypto-bourses, ainsi qu’à quelques à-côtés administratifs de la composition des actionnaires afin de « vérifier s’il existe des liens corrélés avec les groupes antisociaux. »

Par ailleurs, les plateformes d’échange de monnaies virtuelles doivent « soumettre les procès-verbaux des réunions du conseil d’administration afin qu’il puisse contrôler s’il y a eu suffisamment de discussions sur les mesures à prendre pour maintenir la santé financière des entreprises et assurer la sécurité de leurs systèmes informatiques. »

La FSA se remet en question

La FSA a publié les derniers résultats de ses inspections sur terrain du mois d’août. Elle a renforcé ses efforts de régulation après que la crypto-bourse Coincheck ait été victime du plus grand piratage connu de l’industrie des monnaies numériques en janvier 2018. Un total de 532 millions de dollars en NEM lui a été dérobé.

L’agence tente d’examiner de près l’efficacité des business model des nouvelles crypto-bourses enregistrées dans le pays.

à lire aussi :  Nishiawakura réalise la première ICO municipale du Japon

Toshihide Endo, un commissaire de la FSA s’est récemment adressé à Reuters pour annoncer l’objectif de l’agence en ce qui a trait au développement des crypto-monnaies. Elle veut croître dans le secteur émergent via un cadre réglementaire qui lui appropriée. »

La FSA a même envisagé la refonte du fondement juridique de la réglementation régissant les crypto-monnaies, avec l’introduction de la Financial Instruments and Exchange Act (FIEA) qui supplée à la Payment Services Act.

Que pensez-vous des améliorations réglementaires apportées par la FSA japonaise ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X