Les crypto-monnaies continuent d’être un refuge pour le Venezuela

Les crypto-monnaies continuent d’être un refuge pour le Venezuela

Actualités
31 juillet 2019 par Xavier

La fureur de Donald Trump ne semble pas faire fléchir Nicolas Maduro. Bien que les Etats-Unis aient imposé de nombreuses sanctions empêchant le Venezuela à participer aux échanges internationaux, plus déterminé que jamais, ce dernier a élaboré une stratégie pour se procurer des dollars américains.

Convertir les recettes fiscales en crypto-monnaies puis en dollars

L’Administration Maduro se tourne vers Jetman Pay, l’application de porte-monnaie numérique dans le but de convertir ses recettes fiscales en Bitcoin et d’autres crypto-monnaies.

Ces actifs numériques seront ensuite envoyés sur des crypto-bourses étrangères pour être convertis en dollars américains et renvoyés ensuite au Venezuela.

Ce système était déjà opérationnel depuis plus d’un an demi, précisément depuis le mois de février de l’année dernière, à l’aéroport international de Maiquetia (IAIM), l’un des principaux aéroports du pays.

Et à l’heure actuelle, le gouvernement envisagerait d’étendre le système à d’autres aéroports. Il serait même déjà en négociation avec les hauts responsables.

Forcer sur l’adoption des petros

Bien que le Venezuela ait tout essayé pour remettre sur pieds son économie, il ne peut pas encore se prononcer victorieux.

Si Nicolas Maduro a cru que la création d’une crypto-monnaie nationale serait vitale pour pouvoir commercer avec le reste du monde, Donald Trump a riposté en sanctionnant toute personne qui aurait affaire avec la crypto-monnaie vénézuélienne. Le Petro n’a pas donc donné l’effet escompté.

C’est pour cette raison que le gouvernement vénézuélien a mis en place une nouvelle procédure, en instaurant officiellement le Petro pour payer les frais de service de demande de passeport, en évinçant le Bolivar, la monnaie fiduciaire du pays.

à lire aussi :  Coinbase ajoutera d'autres crypto-monnaies en 2018

Plus tôt ce mois-ci, il a également exigé aux succursales de la Banco de Venezuela d’accepter l’achat et l’échange du Petro.

Que pensez-vous de cette nouvelle manœuvre vénézuélienne visant à contourner les sanctions américaines ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 4,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X