Les bannis de Facebook auront-ils accès au Libra ?

Les bannis de Facebook auront-ils accès au Libra ?

Actualités
23 juillet 2019 par Victor

Au cours de la deuxième journée d’audience, Facebook a évoqué ses ambitions financières. Le représentant républicain du Wisconsin, Sean Duffy questionne David Marcus pour savoir si les personnes exclues de la plateforme de réseau social pourront éventuellement utiliser le Libra.

Une réponse insatisfaisante

« Milo Yiannopoulos ou Louis Farrakhan peuvent-ils utiliser le Libra ? » a demandé Duffy durant l’audience du Comité américain aux responsables des services financiers de Facebook.

En effet, ces individus ont été sanctionnés après avoir enfreint les règles mises en place par le réseau social.

David Marcus, le PDG de la filiale Blockchain de Facebook, a vaguement répondu.

« Nous n’avons pas encore rédigé de politique claire […] Je ne sais pas encore », a-t-il annoncé.

Insatisfait de la réponse, Duffy a insisté sur l’importance de la question. Le républicain du Wisconsin a d’ailleurs comparé le Libra au dollar américain, en évoquant l’aspect inclusif de la monnaie fiduciaire.

En effet, tout le monde peut utiliser le dollar alors que le Libra – à l’image de Facebook – définit des normes contraignantes au détriment de certaines personnes.

De ce fait, Facebook subira l’indignation des crypto-utilisateurs si l’entreprise devait restreindre l’accès au Libra.

Par ailleurs, l’intervention de Duffy a suscité de vives réactions auprès de l’audience.

La porte-parole de Facebook, Elka Looks, a pour sa part tenté de défendre Marcus. Celui-ci aurait essayé d’esquisser les préoccupations du géant des médias sociaux :

« Pour le Libra, toute personne qui s’engage dans une activité légale pourra effectuer des transactions sur le réseau. Facebook n’aura pas son mot à dire. Pour Calibra, son porte-monnaie, il n’y existe encore de politique précise, mais nous la partagerons une fois finalisée », a expliqué Looks.

A propos du Libra

En juin dernier, Facebook a annoncé son intention de lancer une crypto-monnaie suite aux multiples rumeurs à ce propos.

à lire aussi :  Coinbase serait sur le point d’acquérir Xapo pour 50 millions de dollars environ

Cette nouvelle crypto-monnaie a retenu l’attention des autorités et des personnes à haute responsabilité, dont le président américain Donald Trump.

Facebook poursuit ses efforts en recrutant des spécialistes de l’industrie Blockchain.

Facebook a signé des partenariats stratégiques avec des entreprises de renom pour faire de Libra une crypto-monnaie reconnue au niveau international.

Le géant des réseaux sociaux a rassuré la crypto-communauté que Libra Association ne divulguera aucune information personnelle des utilisateurs. Cependant, les sceptiques manifestent encore de la réticence concernant la sécurité des données.

Qui plus est, le portemonnaie numérique Calibra – créé pour l’envoi et la réception de Libra – n’a jusqu’à ce jour pas établi de règles claires ni de politique de confidentialité pour ce nouveau service.

Pensez-vous que Facebook devrait limiter l’accès au Libra? Dites-nous dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X