Le PDG de BlackRock nie les rumeurs colportées sur son intérêt pour les crypto-monnaies

Le PDG de BlackRock nie les rumeurs colportées sur son intérêt pour les crypto-monnaies

Actualités
20 juillet 2018 par Clémentine

Alors que les médias ont rapporté la nouvelle selon laquelle BlackRock créait un groupe de travail qui étudiera les crypto-monnaies et la technologie Blockchain, Larry Fink, le directeur général de l’entreprise a fermement démenti cette révélation. « BlackRock ne porte aucun intérêt pour les monnaies numériques, elle se concentre exclusivement sur la technologie du grand registre distribué », a-t-il affirmé dans un communiqué récent.

Fink nie fermement tout mouvement relatif aux crypto-monnaies

Les rapports récents ont mis en lumière l’intention de la plus grande entreprise de gestion d’investissement au monde d’enquêter sur l’utilisation potentielle des crypto-monnaies. Terry Simpson, un stratège d’investissement multi-actifs new yorkais aurait rejoint l’équipe de travail en tant que conseiller sur les contrats à terme sur le Bitcoin.

Toutefois, Fink a explicitement démenti ces rumeurs, en s’adressant officiellement à Bloomberg Television.

« Je ne crois pas qu’un client ait cherché une exposition aux monnaies virtuelles. Je ne vois pas énormément de demandes en ce qui concerne les crypto-monnaies, » a-t-il déclaré.

Rester informé sans manifester le moindre intérêt pour l’investissement

Bien que l’entreprise reste à l’affût des technologies émergentes dont les crypto-monnaies, elle met l’accent sur la Blockchain. Le Bitcoin (BTC) est un « indice de blanchiment d’argent », il démontre la présence de la criminalité à travers le monde entier. (ndlr : bien sûr, CanardCoinCoin se pose en faux)

« Non, mais nous les observons. Comme je l’ai affirmé dans le passé, nous sommes épris par la Blockchain. En ce qui concerne les crypto-monnaies, nous les étudions pour comprendre leur fonctionnement. »

Par ailleurs, BlackRock – le plus grand gestionnaire d’actifs au monde avec 6 300 milliards de dollars d’actifs sous gestion en décembre 2017, comptant 70 bureaux dans 40 pays – n’a absolument aucun intérêt pour l’investissement dans le Bitcoin ou toute autre crypto-monnaie. « Aucun client n’a demandé une telle option », a souligné Fink au cours de l’interview.

à lire aussi :  IOTA lance la version bêta de son porte-monnaie numérique Trinity Desktop

La société a créé un groupe de travail qui étudie et évalue l’industrie des monnaies numériques. Fink reconnaît que cette initiative peut être sujette à multiples interprétations controversées.

Les rumeurs sur l’implication de BlackRock dans le marché des monnaies virtuelles ont augmenté le prix du Bitcoin de 4 %. Toutefois, aucun changement notable n’a été enregistré lorsque la nouvelle a été réfutée.

La valeur du BTC est aux alentours de 6 763 $, en baisse de 0,48 % sur les 24 dernières heures. Sa capitalisation boursière atteint les 127 milliards de dollars avec un volume de trading quotidien de 5,56 milliards de dollars au moment de la rédaction de cet article.

Que pensez-vous des propos de Larry Fink sur les crypto-monnaies ? Pensez-vous que BlackRock finira par suivre l’exemple de Goldman Sachs et manifester un intérêt pour l’investissement dans l’industrie ? Faites-nous part de votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :