Le fisc teste la Blockchain pour lutter contre la fraude à la TVA

Le fisc teste la Blockchain pour lutter contre la fraude à la TVA

Actualités
8 décembre 2018 par Océane

Le département thaïlandais des recettes fiscales songe à utiliser la technologie Blockchain pour le suivi des paiements de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Réduire la fraude à la TVA grâce aux atouts de la Blockchain

Malgré la réticence généralisée des pays asiatiques envers les crypto-monnaies, particulièrement la Chine, la technologie Blockchain semble faire l’objet d’une adoption effrénée. Elle trouve son utilité dans divers secteurs clés de l’économie, y compris le système fiscal.

En Thaïlande, la Blockchain représente un dispositif à l’essai pour le suivi des paiements des taxes par le département des recettes fiscales du pays, et ce, afin de prévenir la fraude dans les demandes de remboursement des TVA.

Fournissant des informations claires et transparentes sur les transactions, la Blockchain rend les fausses déclarations et les erreurs beaucoup plus faciles à détecter.

Ainsi, le directeur du département Ekniti Nitithanprapas affirme :

« Si une société achète des marchandises à une autre société, la première peut émettre des factures de TVA pour la seconde. Plus tard, les deux parties peuvent utiliser la Blockchain pour confirmer les transactions. Les caractéristiques d’immuabilité et de transparence de celle-ci assurent un processus de transaction équitable et efficace. »

La Thaïlande, de plus en plus intéressée par les technologies émergentes

Comme l’a également souligné Ekniti Nitithanprapas, le ministère du Revenu de la Thaïlande envisagerait d’autres cas d’utilisation de la technologie naissante, pour ne citer que l’apprentissage en machine ou/et l’intelligence artificielle (IA) pour étudier les pratiques courantes d’évasion fiscale afin que le plus de gens possible soient inclus dans le régime fiscal.

à lire aussi :  En Lituanie : inquiétude des banques européennes face à la présence croissante des crypto-monnaies

Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’une institution gouvernementale thaïlandaise montre un intérêt aussi accru pour cette technologie si polyvalente. En juin 2018, le Dr Veerathai Santiprabhob, gouverneur de la Banque de Thaïlande, a fait allusion à l’éventuelle manipulation de la blockchain pour améliorer les services bancaires et financiers existants. Depuis cette époque, elle entrevoit d’établir sa propre crypto-monnaie pour les transactions interbancaires, dans le but de rendre le processus plus rapide et moins coûteux.

Le mois d’après, la Thailand Bond Market Association, un groupe d’autoréglementation, a annoncé qu’elle travaillait sur un système privé, augmentant le taux de règlement des obligations des sociétés.

Visiblement, la Thaïlande semble sur le point de légaliser les Initial Coin Offering (ICO), et d’autoriser par la même occasion les crypto-bourses à exercer leurs activités via cette même réglementation.

Que pensez-vous de l’utilisation galopante de la Blockchain en Thaïlande ? Réagissez dans la section des commentaires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X