Le directeur financier de Visa s’en prend ouvertement au Bitcoin

Le directeur financier de Visa s’en prend ouvertement au Bitcoin

Actualités
18 mars 2018 par Xavier

Le directeur financier de Visa a tenu des propos très virulents sur l’engouement du Bitcoin, le 16 mars. Il a affirmé que la crypto-monnaie était utilisée par « tous les escrocs et politiciens malhonnêtes sous l’ignorance des spéculateurs. »

Vasant Prabhu passe à l’offensive

Dans une interview accordée à Financial Times, Vasant Prabhu a directement lié les crypto-monnaies à un acte criminel en raison de leur anonymat. Ceux qui prétendent acheter et vendre le Bitcoin « n’ont aucune idée » de leurs actes, ce qui est « choquant «  à ses yeux.

Le directeur financier du plus grand réseau de paiement, en termes de valeur marchande, a déclaré qu’il vivait non loin des « vrais croyants » dans la Silicon Valley qui pensent que « les gens comme lui sont des dinosaures. »

Un nombre décroissant de critiques négatives

Dernièrement, des analyses de Wall Street ont altéré leurs opinions liées aux crypto-monnaies et sont tout simplement devenus réticents à s’exprimer sur le sujet controversé. Jamie Dimon, à la tête de JPMorgan Chase, regrette d’avoir décrit le Bitcoin comme une « fraude, » non pas parce que son avis ait changé mais parce que de nombreuses personnes ont voulu en débattre.

Visa, ayant une capitalisation boursière de 279 milliards de dollars, n’a pas été en reste sur les questions troublantes, demandant si son business model sera perturbé par les nouveaux systèmes de paiement. Les actions de l’entreprise sont en hausse, ce qui y répond d’une certaine manière.

Malgré la réticence de Prabhu sur les crypto-monnaies, Visa expérimente la technologie la Blockchain. Son projet pilote facilitera les paiements transfrontaliers des entreprises, en utilisant une plateforme basée sur la Blockchain.

à lire aussi :  L’Iran songe à lever les interdictions sur les crypto-monnaies

Cependant, Visa ne traite ni règle directement les transactions en crypto-monnaies.

« Visa n’empêche pas les consommateurs d’utiliser son réseau pour acheter les crypto-monnaies, bien que plusieurs banques qui utilisent ses cartes aient mis en place une telle interdiction. La société a également déployé des efforts incommensurables pour se conformer aux règles régissant la connaissance du client et la lutte contre le blanchiment d’argent, » a précisé Prabhu.

La criminalité associée au Bitcoin

Le Bitcoin est « nocif » d’après un sénateur américain. Il est principalement utilisé dans les activités criminelles.

Le haut responsable de Visa a conforté ces dires en déclarant :

Il est difficile de faire passer de l’argent sale par le système bancaire. Les crypto-monnaies sont phénoménales pour ce genre de transactions … N’importe quel escroc ou politicien véreux dans le monde a, je pense, des crypto-monnaies.

Chris Skinner, un auteur sur la technologie financière, a fortement réagi face aux accusations de Prabhu. « Il y a une activité criminelle associée à certaines crypto-monnaies mais elle est assez minime …C’est un mythe que la communauté financière veut expressément promouvoir, » a-t-il rétorqué.

Que pensez-vous de la vision des plus négatives du responsable financier de Visa sur le Bitcoin ? Réagissez dans la section des commentaires pour que nous puissions connaître votre avis.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, avmoyenne 2,33 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X