La Banque Centrale norvégienne enquête sur les crypto-monnaies

La Banque Centrale norvégienne enquête sur les crypto-monnaies

Actualités
22 mai 2018 par Xavier

Un rapport récent a confirmé l’ambition de la Norges Bank, la banque centrale norvégienne, de développer sa propre crypto-monnaie. Cette initiative serait singulièrement en complément de la monnaie fiduciaire du pays, qui entre autres, « assurerait le système monétaire. »

Examiner la manière dont les crypto-monnaies fonctionnent dans le système financier norvégien

Il semble que la banque centrale norvégienne considère amplement l’introduction de sa propre crypto-monnaie en tant que complément de liquidité – il s’agirait de d’un projet de type Central Bank Digital Currency (CBDC). De nombreux pays dont la Suède, y songent pour insuffler une alternative aux particuliers, aux entreprises, aux associations et aux autorités gouvernementales qui stockent leurs actifs.

Oeystein Olsen, le gouverneur de la banque Norges, a annoncé dans un document de travail :

Une baisse de liquidités nous a amenée à nous questionner si, à l’avenir, un certain nombre de nouveaux attributs garant d’un système de paiement efficace et fiable ainsi que le rétablissement de la confiance dans le système monétaire, seront nécessaires.

L’institution financière a ajouté :

« Il est trop tôt pour conclure que la Norges Bank prendrait l’initiative de lancer une CBDC … D’un autre côté, le groupe de travail n’a pas identifié un quelconque problème lié au lancement d’une CBDC qui pourrait être exclu. » Ces commentaires sont tirés du rapport de la Norges Bank sur les crypto-monnaies

D’autres nations Européennes ont également commencé à entrevoir l’émission d’une monnaie numérique étatique. En raison de la baisse de la circulation des liquidités, la Riskbank suédoise pense sérieusement officialiser l’e-krona, sa monnaie virtuelle.

Le conseil fédéral médite sur une étude de pré-lancement lié aux risques et avantages d’une future crypto-monnaie. La chambre basse du Parlement suisse Suisse devra donner son aval afin que la demande d’enquête puisse être concrétisée; à l’issue de laquelle le ministère Suisse des Finances dirigera les investigations nécessaires.

La crypto-monnaie reflète mieux l’argent

Le vice-gouverneur de la Norges Bank s’est exprimé lors d’un évènement de l’Académie norvégienne des sciences sur les différences entre la monnaie fiduciaire détenue par les banques traditionnelles et la prolifération des crypto-monnaies. Il a souligné que les monnaies virtuelles pourraient être exploitées à des fins autres que l’investissement spéculatif.

à lire aussi :  Vérification d'identité (KYC) : sommes nous encore au 21eme siècle ?

Un récent article de CoinBase a rapporté les dires de Nicolaisen :

Pour de nombreux consommateurs, l’argent de la banque centrale électronique pourrait constituer une alternative au dépôt d’argent dans une banque, comme c’est le cas aujourd’hui. Les banques peuvent engranger des dépôts grâce aux taux d’intérêt qu’elles offrent. Mais leur capacité à créer de l’argent et à accorder du crédit, pourrait néanmoins être affectée, en particulier si cette nouvelle forme de monnaie électronique devient largement démocratisée.

« Les monnaies numériques privées assurant l’anonymisation sont déjà sur le marché. Ces devises fonctionnent même avec un système bancaire défaillant sous réserve d’une connexion Internet », a ajouté le vice-gouverneur de la banque norvégienne.

La même chose s’applique aux devises de la plateforme et à la monnaie électronique. Cependant, il existe d’autres caractéristiques cruciales qui manquent à ces solutions – elles ne sont pas soutenues par aucune autorité et le niveau de risque de change et de crédit peut être élevé. L’émission de l’argent électronique par le biais de la Banque Centrale électronique est envisageable. Il existe plusieurs façons d’y parvenir : les consommateurs peuvent avoir un compte soit à la banque centrale elle-même, soit dans un système contrôlé par la banque centrale. Une éventuelle solution serait que la Norges Bank délivre une carte de paiement ou développe une application pour les consommateurs utilisant les paiements anonymes.

Que pensez-vous des propos du vice-gouverneur de la Norges Bank sur l’émission d’une CBDC ? Dites-nous dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :