JPMorgan paie 2,5 millions de dollars pour une surfacturation des frais de crypto-transaction

JPMorgan paie 2,5 millions de dollars pour une surfacturation des frais de crypto-transaction

Actualités
13 juin 2020 par Océane

JPMorgan, la plus grande banque des États-Unis, commence à tisser des liens avec la crypto-industrie, or ses histoires passées refont surface. Dans le cadre d’un ancien litige sur les crypto-monnaies, la banque aurait dû payer 2,5 millions de dollars pour dédommagement.

Réparer les préjudices du passé

L’histoire remonte en 2018 lorsque plusieurs banques, dont JPMorgan, avaient décidé d’interdire les achats par carte de crédit des devises numériques sur leurs sites.

Apparemment, ces banques avaient considéré les achats de crypto-monnaies comme des avances de fonds à la suite de cette décision. Par conséquent, elles ont facturé des frais supplémentaires ainsi que des taux d’intérêt plus élevés comparés à ceux indiqués pour les cartes de crédit.

Bien que certains clients aient émis des plaintes face à ce traitement inéquitable appliqué par la banque, cette dernière avait rejeté en bloc les réclamations en se justifiant que les clients disposent amplement de l’usage des cartes de débit pour éviter de recourir à des frais d’avance de fonds.

Les clients lésés avaient renforcé leur requête à travers un recours collectif à l’encontre de la banque, consistant à leur rembourser ces frais supplémentaires.

Bien que la banque ait déjà accepté les crypto-monnaies

Soulignons que JP Morgan avait été de mèche avec d’autres institutions financières pour cette manigance dans la surfacturation dans les crypto-transactions.

Certaines banques étaient allées plus loin jusqu’à bannir les transactions en crypto-monnaies. L’argument dont ils se servent se base sur les répercussions des fluctuations du prix des actifs numériques sur la solvabilité des débiteurs. Ainsi, ces institutions financières manifestent une forte répréhension envers l’achat de crypto-monnaies avec les créances de la banque.

à lire aussi :  Janet Yellen ne cautionne pas la crypto-monnaie

Fort heureusement, JP Morgan a déjà changé d’avis en ce qui concerne les crypto-monnaies, car elle vient de lancer son propre jeton numérique, dénommé « JPM Coin« . Qui plus est, le géant de la finance manifeste un réel intérêt envers la technologie Blockchain. Dénommée Quorum, sa propre plateforme profitera aux institutions dans la sauvegarde des données financières.

Que pensez-vous de ce litige impliquant JP Morgan ? Réagissez dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X