John McAfee dénigre un membre du Congrès américain en le comparant à Dracula

John McAfee dénigre un membre du Congrès américain en le comparant à Dracula

Actualités
14 mai 2019 par Océane

Le défenseur du secteur des crypto-monnaies et créateur de logiciels antivirus John McAfee a déclaré que l’interdiction relative aux crypto-monnaies du membre du Congrès américain Brad Sherman constituait un FUD (Fear, Uncertainty and Doubt). Le candidat à la présidence des Etats-Unis a comparé Sherman à un vampire à travers des propos virulents et controversés.

Des propos sur les crypto-monnaies à l’origine de la controverse

John McAfee a posté une photo du représentant démocrate de la Chambre du 30ème district de Congrès de Californie. Il a mentionné des crocs de vampire pour faire allusion au comte Dracula.

« Notre prochaine affiche « Si ma vie était un film » est dédiée à @bradsherman@money_alotta qui a conçu cette affiche lors d’une convention des jeunes travestis républicains », peut-on lire dans sa publication.

En effet, Sherman aurait exhorté ses collègues de la Chambre à appuyer une loi interdisant l’achat de monnaies virtuelles au sein des frontières américaines. Le membre du Congrès a communiqué ces instructions lors d’une réunion de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Les crypto-monnaies menacent le dollar américain dans son rôle de monnaie de réserve.

Selon Sherman, cela aurait pour effet « d’affaiblir » la politique étrangère des États-Unis et de rendre « non pertinentes » les sanctions imposées aux nations voyous.

Il serait difficile ou même impossible de recouvrir les impôts ou l’Etat de droit dans ces conditions.

« Les objectifs des crypto-monnaies, l’avantage qu’elles ont sur la monnaie souveraine est uniquement d’aider à la désautonomisation des États-Unis et à l’État de droit ».

C’est la raison pour laquelle le Bitcoin (BTC) a également été traité de « foutaise  » par le membre du Congrès américain.

à lire aussi :  Janet Yellen ne cautionne pas la crypto-monnaie

Sherman protège ses donateurs

Les données du Center for Responsive Politics montrent que les banques traditionnelles ont dominé les principaux donateurs de Sherman de 2017 à 2018.

80 % des cinq plus grands donateurs du politicien sont dans le secteur financier patrimonial.

On peut citer UBS AG, une institution bancaire d’investissement multinational suisse. Celle-ci a donné 11 350 $ tandis que Royal Business Bank, une banque de Los Angeles a fait un don de 16 600 $.

D’autres grands contributeurs comme le processeur de paiement en ligne Allied Wallet et l’entreprise de services financiers Capital Group of Companies de Los Angeles ont respectivement donné 12 500 $ et 15 400 $.

Que pensez-vous des nouvelles critiques de McAfee contre Sherman ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X