Israël : le Technion Israël Institute of Technology poursuit un professeur en justice pour violation de la propriété intellectuelle

Israël : le Technion Israël Institute of Technology poursuit un professeur en justice pour violation de la propriété intellectuelle

Actualités
1 mai 2019 par Océane

L’institut de recherche technologique Israélienne basé à Haïfa a récemment intenté une action en justice contre le professeur Ben-Sasson pour avoir développé une crypto-plateforme à partir des connaissances acquises chez Technion Israël Institute of Technology. La plateforme baptisée Starkware, qui propose des solutions privées de cryptage serait ainsi attaquée pour violation de propriétés intellectuelles.

La propriété intellectuelle au cœur du procès

Le professeur Ben-Sasson, ex-employé de la Technion Israël Institute of Technology a mis au point une plateforme dénommée Starkware avec l’un des doctorants de l’institut.

Suivant la thèse de la partie demanderesse, « la propriété intellectuelle sur laquelle la société a été fondée a été développée à l’aide de subventions reçues au Technion ».

Aussi, cette dernière demande à ce que Ben-Sasson transfère 50% de ses actions chez Starkware pour compenser l’utilisation unilatérale des droits intellectuels de Technion.

La société développe des solutions privées de cryptage à partir du zero knowledge proof, qui aurait été mis au point grâce aux subventions offertes par l’institut lorsqu’il y travaillait.

Starkware se défend

Pour répondre aux accusations, Starkware relativise la profondeur de cette propriété intellectuelle étant donné que d’autres travailleurs ont été sollicités pour développer la plateforme.

Dans le procès, la société déclare :

« Starkware industries n’a pas utilisé ou n’avait pas l’intention d’utiliser une invention appartenant au Technion. L’entreprise a collecté des millions de dollars et recruté des travailleurs pour créer les logiciels et la propriété intellectuelle dont elle a besoin. Le Technion ne dispose pas du professeur Ben-Sasson, ni aucun membre de la société . »

Par ailleurs, Starkware a réussi à collecter quelques 30 millions de dollars, provenant des acteurs majeurs de la fintech comme Intel Capital, Sequoia, Atomico, DCVC, Wing, ConsenSys, Coinbase, Ventures etc… Une participation de Vitalik Buterin d’Ethereum a également été enregistrée à ses débuts.

à lire aussi :  La pré-ICO de CREDITS se boucle 4 jours avant la date prévue

Que pensez-vous de cette action en justice contre Starkware ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X