Inde : des policiers sont impliqués dans une série de vols à main armée de crypto-monnaies

Inde : des policiers sont impliqués dans une série de vols à main armée de crypto-monnaies

Actualités
13 avril 2018 par Clémentine

Dix policiers à Gujurat ont été accusés de corruption après avoir prétendument capturé un homme d’affaires. Ils auraient demandé un pot-de-vin en crypto-monnaies, soit 200 Bitcoin contre sa liberté.

Des policiers indiens enlèvent, battent et extorquent les Bitcoin

La criminalité touche parfois les crypto-monnaies, mais pas de la façon la plus attendue. Cette fois-ci c’est une affaire qui n’a rien de virtuelle ou dématérialisée. Une nouvelle pratique a été signalée dernièrement. Les malfaiteurs se tournent vers le vol physique des monnaies virtuelles. Par des faits divers similaires, les forces de l’ordre indiennes ont été traînées dans la boue.

Ashish Bhatia, le directeur du département des enquêtes criminelles Indiennes (CID), a annoncé le dimanche 9 avril que deux policiers, Badu Der et Vijay Vadher, ont été arrêtés pour complot d’enlèvement et extorsion d’argent, d’une valeur de 1 million de dollars en Bitcoin.

Un rapport de Bitcoin.com a révélé que huit autres agents étaient également impliqués. Ils ont été les co-conspirateurs du violent complot et opèrent, bien évidemment, dans la clandestinité.

Il y a eu un précédent dans la même région indienne selon Sputnik News. « Le 11 mars, deux policiers – Anisuddin Saiyed et Chintan Shah ont été arrêtés pour avoir enlevé un homme d’affaires et lui avoir demandé une rançon en Bitcoin. »

Les agents de police ont été accusés d’un enlèvement impliquant trois personnes, dont l’homme d’affaires Shailesh Bhatt. Il semble que les victimes étaient amenées dans une ferme loin de la ville. Les policiers les ont battus et forcés à transférer 200 Bitcoins, soit environ 1,2 million d’euros.

à lire aussi :  Buenos Aires et Bogota figurent parmi les 10 plus importantes destinations des entreprises de crypto-monnaies

Une tendance malheureuse

Plusieurs crimes similaires ont fait la une des journaux locaux l’année dernière. « En juin dernier, un groupe de six personnes a été jeté en prison pour enlèvement et demande de rançon en Bitcoin, d’un homme d’affaires dans la ville de Mohali, dans le nord du pays. En septembre, la police avait arrêté six autres personnes pour kidnapping, coups et vol d’un homme d’affaires de New Delhi, il a été forcé à payer les Bitcoins. »

Les malfaiteurs sont fortement attirés par le Bitcoin en raison de son caractère souvent présenté comme anonyme – malgré le fait qu’il ne soit pas si anonyme que ce que l’on peut croire, mais plutôt pseudonyme.

Un rapport de la revue technologique du MIT explique :

Lorsque vous utilisez du Bitcoin, « vous pouvez préserver votre vie privée tant que le pseudonyme n’est pas lié à vous. Mais dès que quelqu’un arrive à faire le lien avec l’une de vos transactions anonymes, votre anonymat n’est  plus. L’intégralité de votre historique d’écriture des transactions sous votre pseudonyme devient publique. »

Les enquêtes sont en cours pour identifier d’autres personnes impliquées dans d’autres cas liés aux vols de crypto-monnaies. Les porte-monnaies numériques des victimes seront « examinés » afin de trouver les preuves nécessaires.

Fin 2017, Paul Lerner, le dirigeant de la bourse de crypto-monnaies Exmo, a été enlevé en Ukraine, à Kiev. Il a été libéré contre une rançon de 1 million de dollars.

Que pensez-vous de la criminalité des agents de police indiens impliquant le vol de Bitcoins ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X